Aboubacar Sylla explique pourquoi il faut changer la constitution et non la modifier

0
9

Le ministre des Transports, Aboubacar Sylla, affirme que la constitution en vigueur, adoptée par le Conseil national de transition en 2010 et promue par le général Sékouba Konaté, comporte plusieurs insuffisances qui nécessitent son changement.

A qui veut l’entendre, le porte-parole du gouvernement dit que la constitution actuelle n’est pas l’émanation du peuple de Guinée.

’Maintenant qu’on est sortis effectivement de la transition, certaines personnes ne veulent pas entendre parler d’une nouvelle constitution légitimée par le vote du peuple de Guinée. La constitution de 2010 n’a fait l’objet d’aucun débat public, encore moins de l’approbation du peuple‘’, estime Aboubacar Sylla.

Le président de l’Union des forces du changement (UFC) ne manque pas d’arguments pour justifier l’adhésion de son parti à la Coalition démocratique pour une nouvelle constitution (Codenoc).

‘’Est-ce qu’on va se permettre de réviser une constitution sur 20 dispositions ? Une constitution, on l’amende, quand il s’agit d’une, deux ou trois dispositions à modifier. Mais quand vous avez 20, 25 à 30 dispositions qui sont remises en cause, il faut avoir une nouvelle constitution’’, estime M. Sylla.

‘’Nous nous sommes regroupés en tant que partis politiques, plateformes et organisations de la société civile, parce que nous voulons que notre pays soit géré par une constitution acceptée par les guinéens. Parce que la constitution est un contrat social qui définit le mode de vie politique, social et économique d’un pays. Nous voulons un contrat social que les guinéens ont adopté’’, conclut-il.

Source visionguinee

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here