Alsény Sacko, ‘’policier stagiaire’’ qui insérait des testicules de chèvre dans les parties génitales des femmes, arrêté par les services de Tiégboro

73

Le secrétariat général à la présidence de la République chargé des services spéciaux, de la lutte contre la drogue et du crime organisé à sa tête le colonel Moussa Tiégboro Camara a procédé ce lundi, 19 mars, à la présentation d’un présumé escroc à la presse. Alsény Sacko, c’est son nom est accusé par une vingtaine de femmes d’avoir fait usage de testicules de chèvre pour introduire dans leurs parties génitales afin de guérir le fibrome.

Âgé de 32 ans et plombier de profession, l’homme – à double nom et double nationalité- qui habitait au quartier Hafia dans la commune de Dixinn, faisait également des rapports sexuels à ses clientes.

Une des victimes, visage couvert, a accepté de témoigner en ces termes : ‘’Quand il vient chez toi ou tu te déplaces pour aller chez lui, il te dit de te déshabiller, il insert un morceau de viande dans toi. Avant d’insérer ce morceau, il te dit : ‘’j’ai besoin que tu me mouilles avant de sortir la maladie sur toi. Lui-même, il te pénètre d’abord après il pénètre la chose en toi. Il prend après le téléphone et te dit : ‘’voici ce qui est sorti de toi’’. C’est un violeur, il viole toutes ses clientes qu’elles soient veilles ou jeunes il le fait. On ne sait même pas quel genre de viande il insert dans les femmes. On marche comme ça malade et on demande de l’aide au gouvernement. Il nous a infectées et il couche avec tout le monde’’

Le présumé accusé de ces pratiques, Alsény Sacko, stagiaire à la police où il porte le nom de Goepoé Jean Pierre Kolié , a reconnu les faits et demandé pardon à ses clientes.

‘’ La chose que je fais rentrer au niveau des parties génitales des femmes, ce sont les testicules. Je mets ça dans le talisman pour faire sortir la maladie qui est le fibrome. J’égorge la chèvre et je prends les testicules, j’utilise avec le talisman et je le fais rentrer dans la partie génitale d’une femme. Après j’appuie son ventre pour faire sortir, c’est comme ça je fais pour traiter le fibrome. Réellement, je ne traite pas le fibrome. Je demande aux victimes de me pardonner devant les autorités et je demande des excuses. Le nom Goepoé Jean Pierre Kolié, c’est pour intégrer la police et je dois aller faire ma formation au Ministère de la sécurité. Ils m’ont dit qu’après la formation ils vont changer mon nom’’, a-t-indiqué.

Se disant dépasser par ces actions d’Alsény Sacko, Tiégboro a remercié le président de la république, le professeur Alpha Condé d’avoir doté ses services de moyens d’intervention pour la réussite de ses missions. Le colonel a ensuite invité les victimes à se présenter à son siège pour leur prise en charge médicale.

‘’ Si vous visualiser ce téléphone [il montre l’appareil], et par les photos et par les vidéos, si vous êtes religieux, si vous respectez les droits humains, vous pouvez passer des semaines à y réfléchir. Est ce qu’il y a un homme sur cette planète qui peut faire de tels actes inhumains aux femmes d’autrui, aux femmes guinéennes? C’est inhumain et c’est difficile de comprendre. Il y a encore des victimes qui ne sont pas venues de peur de perdre leurs foyers. Il faut qu’elles viennent’’, a-t-il lancé

Il faut rappeler que ces cas d’escroquerie sur les femmes soucieuses de progéniture deviennent monnaie courante en Guinée. On se rappelle de la femme N’na Fanta qui a été arrêtée l’année dernière et condamnée à 15 ans de prison ferme. Une situation qui devrait interpeller la conscience des femmes souvent victimes d’actions ignobles.

Source Mediaguinée

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here