Condamné à perpétuité, les avocats de Mohamed Diallo Junior font appel à la décision devant la cour d’appel de Conakry

0
311

Les avocats de Mohamed Diallo allias junior ont interjeté l’appel de la décision devant la cour d’appel de Conakry. Pour cause, il n’y a pas eu de preuves légales contre leur client lors de son procès. Par conséquent, il ne devrait pas être condamné, plutôt le libéré. Car disent-ils, l’infraction n’a pas été constituée. C’est l’un de ses avocats qui l’a dit récemment dans l’émission ‘’face à l’info’’ sur la Radio Nostalgie Guinée.
Poursuivit pour association des malfaiteurs, Mohamed Diallo allias Junior a été condamné à perpétuité par le tribunal de première instance de dixinn. Une décision que les avocats de la défense ont dû mal à accepter. Ils décident donc de faire appel à la décision.

« Les raisons sont très simples, nous avons constaté que la décision était induit de violation flagrante de certaines dispositions des lois. Dans la mesure où la loi dit clairement qu’on ne peut condamner un accusé que sur la base des preuves qui ont fait l’objet de discussion devant le tribunal et de manière contradictoire », a déclaré Me Aboubacar Wattara sur les ondes de Nostalgie Guinée.
Et d’ajouter, l’avocat a estimé que cette disposition a été violée puisqu’au cours des débats, il n y a eu aucune preuve légale contre Junior.

Dans la même lancée, Me Wattara dira ceci : « Mohamed Junior était poursuivit pour association de malfaiteurs. Il s’est trouvé que les détenus qui se trouvaient dans le même groupe que lui, qui ont le même acte d’incrimination, aucun élément de ce groupe n a reconnu junior comme un des leurs ».
Dans le procès dit-il, tous les accusés qui ont défilé à la barre ont dit haut et fort qu’ils ne connaissent pas junior.
Plus loin, l’avocat se pose la question de savoir comment les éléments appartenant au même groupe qui ont le même chef d’accusation, disent qu’ils ne reconnaissent pas Mohamed Diallo. Comment peut-il donc appartenir un tel réseau ?

Donc, nous avons dit qu’il y a eu violation de la loi. Les preuves n’ont pas été contradictoires devant le tribunal. Les discussions ont porté sur d’autres éléments.
Assassinat de Madame Aissata Boiro

A son arrestation, Junior a été présenté comme l’un des auteurs de l’assassinat de Mme Boiro. Pour Me Watara, il n y a eu aucune preuve contre Junior dans cette affaire. Ce qui veut dire qu’il n’est pour rien.
« Il n’ya pas eu de preuve contre Mohamed Diallo, je disais tout à l’heure qu’il était poursuivit pour association de malfaiteurs. Les gens ont dit unanimement à la barre qu’ils ne le connaissent pas.
Pour ce crime odieux, l’élément principal qui a été arrêté, qui a fait des dénonciations, il s agit de monsieur Sankhon léonais qui a dit à la barre qu’il ne connaît pas Mohamed Diallo allias junior. L’auditoire qui a suivi le débat en est témoin.

Dans ce dossier, ils ont dit que junior est un receleur et vendait des véhicules 4*4 provenant des crimes. Non, ils n’ont jamais présenté un véhicule 4*4 ou bien même une carte grise pour dire que junior qui a fait ceci, qui a fait cela. C’est facile de le dire, mais il faut le prouver.
Pour conclure, l’avocat a dit que l’infraction n’a pas été constituée. « C’est à dire, il n’ya pas de preuve contre Junior. S’il n’ ya pas de preuve, la loi dit de libérer simplement l’accusé. Même en cas de doute, ça ne peut profiter qu’a l’accusé ».
Nous y reviendrons

Aboubacar Soumah


Warning: A non-numeric value encountered in /htdocs/wp-content/themes/Gproges/includes/wp_booster/td_block.php on line 1008

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here