Côte d’Ivoire : des ex-chefs de la rébellion nommés au sein des forces armées

47

Alassane Ouattara a nommé différents ex-chefs de la rébellion de 2002 à des commandements des forces armées ivoiriennes. Le colonel Issiaka Ouattara, dit « Wattao », a notamment été affecté au commandement des unités rattachées à l’état-major général des armées.

Le chef de l’État ivoirien Alassane Ouattara a validé le 6 mars, sur proposition de son ministre de la Défense Hamed Bakayoko, une grande vague de nominations aux différents commandements des forces armées ivoiriennes. Des nominations à première vue sous le signe du rassemblement, de la cohésion et du rajeunissement. Mais aussi d’une certaine équité, puisque depuis son accession au pouvoir en 2011, le président ivoirien était accusé de faire une politique de « rattrapage » au profit des nordistes affectés à différents postes à responsabilités dans le pays.

Le changement intervenu dans l’armée a marqué la promotion de plusieurs anciennes figures de proue de la rébellion de 2002 qui avait fragilisé le pouvoir de Laurent Gbagbo et fait le lit de l’élection d’Alassane Ouattara en 2010. « Depuis sept ans, les ex-chefs de la rébellion ont connu des hauts et des bas, mais ils sont toujours en place. Leurs hommes sont toujours là aussi », a estimé un ancien conseiller au ministère de la Défense, en référence à leur entrée dans l’armée républicaine.

jeuneafrique

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here