Double scrutin du 22 mars : ‘’notre pays ne peut plus continuer sans assemblée nationale crédible’’ (Thierno Aliou)

    0
    11

    La date du 22 mars prochain programmée pour le double scrutin continue de polariser les débats au sein de la classe politique guinéenne. Si du côté de l’opposition et du FNDC l’engagement est le même, du côté de la mouvance, elle tient mordicus à la tenue de ce double scrutin.

    Interrogé sur ce sujet, le candidat uninominal du RPG Arc-en-ciel de Labé, n’a pas manqué de justifier les différents reports de ce double scrutin, avant de motiver son électorat pour la bonne marche desdites élections.

    « Notre président, pendant 40 ans est en train de se battre pour l’instauration de la démocratie dans notre pays. Il y a eu plusieurs reports de ces élections. Cette fois-ci, nous avons prié le président de nous donner une date. La CENI a proposé une date et le président l’a confirmé par décret. Présentement, ce qui nous préoccupe, c’est comment remotivé nos militants pour la bonne marche des élections. Actuellement, toutes les dispositions ont été prises. Nous sommes en train de faire des sensibilisations pour qu’on puisse atteindre notre objectif qu’est d’être député à l’assemblée nationale et être député uninominal de la préfecture de Labé. Montrer au citoyens de Labé que certes un député n’a pas de budget, mais qu’il peut passer par ses relations et ses expériences pour faire face aux problèmes de sa société », rappel Thierno Aliou Mosquée.

    Poursuivant, notre interlocuteur précise que rien au monde ne pourra empêcher la tenue des élections le 22 mars prochain.

    « Nous fustigeons ce qui  s’est produit à la préfecture de Labé. Si aujourd’hui on parle de cartes d’électeurs incendiées, ce sont les personnes mal intentionnées qui sont derrière ça. Heureusement, la CENI a promis de prendre des dispositions pour faire remplacer le matériel brûlé pour que ceux qui veulent aller voter puissent effectuer leur devoir civique. Ceux qui estiment qu’il n’y aura pas d’élection le 22 mars, c’est comme si je disais que je peux mettre dans ma bouche du feu. Et s’ils disent qu’il n’y aura pas d’élection le 22, peut-être c’est de leur côté qu’il n’y aura pas d’élection. En tout cas de notre côté, nous avons décidé que toutes les personnes qui voudront voter ce jour votent dans leurs bureaux de vote respectifs. La date du 22 mars, on doit la tenir mordicus. Notre pays ne peut plus continuer sans assemblée nationale crédible, il faut qu’on renouvelle les députés », conclut-il.

    Tidiane Diallo, correspondant régional à Labé

    +224 620 44 25 83

     

    Print Friendly, PDF & Email

    http://feedproxy.google.com/~r/Mediaguineeorg/~3/CNHJDhD_iyw/


    Warning: A non-numeric value encountered in /htdocs/wp-content/themes/Gproges/includes/wp_booster/td_block.php on line 1008

    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here