Faranah : un incendie fait des ravages à la direction préfectorale de l’éducation

    0
    12

    Print Friendly, PDF & Email

    Un incendie a ravagé une partie de la direction préfectorale de l’éducation de Faranah dans la soirée du jeudi, 21 mai dernier aux environs de 19 heures. Un court-circuit serait à l’origine de cet incendie. Ce vendredi, les autorités régionales, préfectorales et communales se sont rendues sur les lieux pour toucher du doigt la réalité.

    Pas de perte en vie humaine mais d’importants dégâts matériels ont été enregistrés. Capitaine Moro Diallo en service au commissariat central de la police de Faranah, nous fait le bilan en ces termes :

    « On a été informé ce matin que le bureau du DPE a pris feu dans la nuit du 21 au 22 mai 2020. Donc les faits constatés au niveau de bureau du DPE, il y avait une grande table contenant des dossiers importants. Tout a été calciné, la plus petite table, 4 fauteuils, une chaise roulante, une table d’apéritif, deux bancs, deux placards dont une en métallique, une mare cantine contenant des rideaux et des fonds de murs, les plafonds, une poubelle ont été tous calcinés, toiture endommagée, des grands ventilateurs, l’effigie du président, certificat délivré par l’arc-en-ciel, Tapi des sols, une porte de secours de la toilette endommagée et deux basses de la voiture. Ça, c’est le constat dans son bureau. Dans le cyber, 4 grandes tables, des archives des copies d’examens, plafonds calciné, 3 ventilateurs dont une mobile, la toiture, Tapi de sol, 4 chaises dont une mobile, les nappes pour les tables, un tableau chevalet, murs de séparation des deux salles qui est fait avec de plafonds tout est calciné, la porte d’entrée totalement endommagée, l’installation électrique calciné, 7 ordinateurs plus les accessoires à savoir : 4 onduleur , 2 stabilisateurs, 6 rallonges, des câbles de réseaux, multiprises, 5 imprimantes calciné, 4 photocopieuses, et un régulateur. Au niveau du secrétariat aussi, le registre des courriers arrivé et départ, le PV de réunion, registre de transmission interne et externe, les livres d’or sont calcinés aussi, un parapheur calciné, 2 tables, 2 agrafeuses grand et petit modèle, une armoire en bois, 4 chaises, deux batteries sur les panneaux solaires de 2000 à chacun un onduleur de 2000 watt ont été calcinés. C’est le bilan de la police pour le moment », a t- il fait savoir.

    Quant à Sayon Oularé, Directeur préfectoral de l’éducation de Faranah, il a dans son intervention souligné : « Hier vers les 20 heures, mon chef de section du nom Daouda Doumbouya m’a tenu informé de l’incendie. Aussitôt, je suis venu pour voir et effectivement j’ai trouvé que le bureau était en fumée. Il est difficile pour moi d’évaluer l’état des lieux mais ce qui reste vrai, c’est les dossiers ont été calcinés, les documents administratifs qui sont chez moi ont été calcinés. Mon bureau et les fauteuils ont été tous calcinés. D’ailleurs, c’est grâce au sapeur-pompier que le dégât s’est limité. Les ordinateurs ne seront pas dans l’état normal parce qu’on a mis suffisamment d’eau. On s’en remet à Dieu parce que je ne sais pas exactement comment ça m’est arrivé. Donc, je ne peux que m’en remettre à Dieu. Surtout je remercie les voisins qui ont signalé très tôt sinon tout le bâtiment allait être calciné. Les sapeurs-pompiers ont effectivement joué leur rôle hier parce que grâce à eux, tout le bâtiment n’a pas été calciné je l’ai remercie, je remercie également la gendarmerie qui est à côté ici à travers un seul gendarme qui répond au nom de Mohamed Capi Camara qui a prouvé hier qu’il est un homme en uniforme. C’est un appel à l’autorité qu’il vienne en aide parce que tout mes documents, les dossiers ont été calcinés. Je demande donc à l’autorité de nous aider. Cest ce qui a fait que je suis allé voir Monsieur le préfet et Monsieur le gouverneur. Ils sont venus voir l’état des lieux. Je demande à l’Etat guinéen, au gouvernement aux partenaires et aux personnes de bonne volonté de nous  venir en aide », a-t-il lancé.

    Après sa visite à de la DPE , le Gouverneur de la région administrative de Faranah, Mohamed Ismaël Traoré a exprimé sa désolation face à cette situation.

    « Nous sommes très désolés dans la mesure où la direction préfectorale de l’éducation c’est le centre d’intérêt de toute la préfecture. C’est là que toutes les archives des élèves, des enseignants se retrouvent. C’est vraiment une grande désolation mais j’ai l’impression que c’est un court-circuit qui a surpris tout le monde. Au moment où tout le monde est en train de prier le soir que l’incendie s’est produit et Dieu merci parce que les sapeurs-pompiers ont pu maîtriser le feu. Le bâtiment n’est pas parti mais toutes les archives sont parties en fumée. On doit remercier Dieu car, il n’y a pas eu de perte en vie humaine mais nous reconnaissons quand même que c’est une très grande perte. Je demande beaucoup de vigilance, il faut que ces choses pareilles ne se répètent pas ici et il faut que nous soyons beaucoup promptes dans les actions. Hier nuit, c’est vrai que les sapeurs-pompiers ont fait leur devoir mais s’ils étaient là très tôt, je crois qu’on allait se voir épargner de beaucoup de choses mais on met à l’active de Dieu et on prie Dieu que l’Etat nous regarde en face pour que nous puissions sauver la DPE à Faranah », dira-t-il.

    Lanciné Keita, depuis Faranah
    +224 628 464 659

    http://feedproxy.google.com/~r/Mediaguineeorg/~3/8fwOsMlH6VM/


    Warning: A non-numeric value encountered in /htdocs/wp-content/themes/Gproges/includes/wp_booster/td_block.php on line 1008

    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here