Fria : les femmes réclament le départ du préfet Hadja Gnalen Condé

40

Rien ne va désormais entre le préfet de la ville de Fria Hadja Gnalen Condé et les femmes de la localité qui réclament son départ. Pour cause elles reprochent à la préfète de la malversation financière, sa supposée main noire dans le recrutement de certains jeunes à l’Usine de Friguia au détriment des compétences locales. Le détournement du fonds de la mutuelle financière des femmes de Fria, ainsi que l’attribution des marchés du projet ANAFIC, de réalisation d’infrastructures sociales à des entreprises dites étrangères bien que cela relève des attributions de la commission de passation des marchés de la commune urbaine.

Tous ces ponts énumérés ont irrité la colère de ses femmes. Des pancartes en mains, elles ont investi le bloc administratif de la préfecture pour demander une fois encore le départ de Hadja Gnalen Condé de la commune. Depuis hier lundi, les leaders religieux tentent de les ramener au calme afin de libérer les lieux, mais en vain. Ces manifestantes disent qu’elles ne bougeront pas tant que le chef de l’Etat Alpha Condé ne limoge pas la préfète.
Pour l’heure, Madame le préfet Hadja Gnalen reste introuvable dans son lieu de travail.
Nous y reviendrons

Alseny Soumah

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here