Guinée : des institutions internationales et chancelleries occidentales, tirent la sonnette d’alarme

0
154

Les nouvelles tensions politiques entourant un projet de changement de la constitution en Guinée, et qui ont entraîné, cette semaine, plusieurs cas de morts et blessés, suscitent de l’inquiétude au sein de la communauté internationale.

Alors que le secrétaire général des Nations-Unies, par la voix de son porte-parole, annonçait, mercredi, suivre avec attention, la situation guinéenne, des missions diplomatiques et institutions internationales, représentées en Guinée, font part également de leurs vives préoccupations au sujet de la nouvelle crise qui éclate den Guinée. Et appellent à la retenue et au retour au dialogue.

Il s’agit de l’ONU justement, de la CEDEAO, de la Délégation de l’Union européenne, des Etats-Unis, de la France, de la Belgique, de l’Italie, de l’Allemagne et du Royaume-Uni.

Ci-dessous, l’intégralité du communiqué publié par ces missions, relativement aux tensions qui prévalent dans le pays :
La crise politique que traverse la République de Guinée est source de préoccupations pour la communauté internationale. L’insuffisance de dialogue entre les différents acteurs politiques provoque une escalade de la tension avec des recours à la violence, susceptible de porter gravement atteinte aux acquis démocratiques. Nous appelons tous les acteurs à renouer le dialogue dans le cadre du comité de suivi.

La communauté internationale rappelle que le droit de manifester est un élément essentiel de l’expression démocratique, au même titre que la liberté de la presse. Il appartient aux différents acteurs de faire preuve de calme et de retenue en bannissant tout recours à la violence ou un usage disproportionné de la force. Il importe que les libertés fondamentales soient respectées et que le gouvernement guinéen veille à garantir le respect de l’Etat de droit.

La communauté internationale est convaincue que la seule voie vers la stabilité, la croissance et la démocratie réside dans l’esprit de collaboration et de consultation de toutes les parties prenantes afin de développer une Guinée pacifique et prospère. Il est ainsi indispensable d’organiser dans les délais légaux des élections, législatives et présidentielles, libres, crédibles et transparentes, dans le respect du cadre constitutionnel et dans un environnement apaisé. Une éventuelle libération rapide des personnes détenues de façon préventive serait de nature à aider à l’apaisement.

Mosaiqueguinee.com


Warning: A non-numeric value encountered in /htdocs/wp-content/themes/Gproges/includes/wp_booster/td_block.php on line 1008

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here