Guinée: le cri de coeur de la femme d’un detenu du (FNDC)

0
154

Je me rappelle toujours avec reconnaissance les jours heureux que j’aie passés avec toi. C’est une chance énorme de t’avoir côtoyé et une grâce divine de t’avoir pour époux. Je suis fière d’être ta femme, la mère de tes trois enfants : Aissatou Lamarana, Mohamed Bakary et Ramatoulaye, âgés respectivement de 9, 6 et 3 ans. Ils sont chanceux d’avoir un père exemplaire comme toi. Ils sont aussi heureux de vivre sous les yeux d’une personne de ta sagesse, leur père.

Le 5 mars 2020, on t’a injustement arrêté. Depuis ce jour, tu nous manques. Ta joie de vivre nous manque. Ta bonne humeur contagieuse nous a quittés et nous voilà tristes et affligés. Tes enfants se plaignent et me demandent de leur dire ce qui t’es arrivé. Ramatoulaye qui ne te quittait pas me pose des questions et se lamente. Elle pleure et a le sentiment que tu nous as abandonnés pour une cause qu’elle demande de savoir. « Où est baba ? Baba, dis-moi, où tu te caches ? Pourquoi tu nous as abandonnés ? », voilà ses interrogations. Que devrais-je lui dire ? Que tu es fait prisonnier ? Qu’on t’a privé de ta liberté ? J’essaie d’être normale et de paraître rassurante. Je m’emploie à ce qu’ils ne ressentent pas le vide de son absence. Hélas, il est là et grandit à mesure que les jours passent. Bientôt la fête de Tabaski, ils ne te verront pas encore. Qu’aurais-je à leur dire ?

Je ressens moi-même ce vide et vit une certaine tristesse. Comment pourrais-je comprendre qu’on t’a arrêté, toi qui es si juste, sincère et pacifique. Qu’as-tu fait ? Depuis ton arrestation, tu n’as pas été jugé ; quand même on te prive de ta liberté. Tes élèves m’interpellent et ne comprennent pas que tu as pu les abandonner alors qu’ils avaient besoin de toi pour mieux affronter le baccalauréat. Les voisins aussi veulent savoir ce qui t’es arrivé. Pour chacun, j’essaie de trouver le juste mot. Ils parlent toujours de toi en bien, cela me réconfortent et me rend fière.

Diogo, tu es galant et attachant. Tu es jovial et souriant , tu as toujours pris soin de tes enfants. Tu as toujours veillé à rentrer très tôt, malgré tes occupations, afin de passer des moments de plaisirs avec eux. Tu es gentil et aimable. Tu veux le bien pour tout le monde. Ceux qui veulent te briser seront vaincus. Tu n’opposeras aucune force physique à leur violence, pourtant tu les vaincras par l’amour que tu sais donner, par ton sourire que tu sais garder.
Mon amour, bien que je sois affligée, je dois te dire que je suis à l’abri du besoin . Tes proches donnent le meilleur d’eux et cela me réchauffe le cœur. Ils prennent soin des enfants. Ils ne cessent de m’appeler pour prendre de mes nouvelles, pour me réconforter. Ils me rendent visite et comblent les enfants de cadeaux. Je te le dis pour que tu ne te fasses aucun souci à ce sujet. J’ai toujours dit aux enfants que tu reviendras. Je sais que tu reviendras sain et sauf. J’espère que ce sera bientôt. Combien de temps devrais-je les tenir la promesse de ton retour ? Mon amour, on t’a arrêté, parce que tu es un opposant au régime et c’est la seule raison que je trouve Aussi injuste qu’elle soit, c’est la seule qui vaille. Depuis plusieurs mois, ils n’ont rien trouvé à te reprocher. Ils devraient à défaut de te dire leurs excuses, te rendre ta liberté.

Mon amour, je te sais digne et croyant. Je te promets que je serai autant digne que toi dans cette épreuve. S’il y a un conseil que je dois te prodiguer, ce sera te rappeler ce que tu nous as toujours dit : Ne perds jamais foi en Dieu, Il est le meilleur des juges et Celui à qui doivent s’adresser les humiliés et les faibles quand la justice des hommes se range du côté des forts et injustes. Mon amour, tu sortiras grand de cette épreuve. Je tiens à te réitérer la même promesse que j’ai toujours faite dans le silence du cœur, puis devant Dieu et les hommes, celle de t’aimer. Je t’aime mon Diogo. Mon amour pour toi ne sera jamais endormi.

Ta femme,
Mariama Diouldé Diallo.


Warning: A non-numeric value encountered in /htdocs/wp-content/themes/Gproges/includes/wp_booster/td_block.php on line 1008

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here