Kipé : les parents des victimes, inconsolables à la restitution des corps, réclament justice

0
36

A la morgue de l’hôpital de l’amitié Sino-guinéenne, les parents des huit jeunes tués au courant du mois de janvier, février et mars étaient très affligés ce vendredi.

Boubacar Barry, sexagénaire, père de Souleymane, mort le 13 février dernier à Wanindara, pointe du doigt la BAC 13.

« Il a été tué par les agents de la BAC 13 à Wanindara. Je suis très choqué mais je laisse pour moi à Dieu. Mon enfant n’avait que 13 ans… Nous prions Dieu que cela soit le seul cas de décès que nous allons enregistrer lors des manifestations », a-t-il indiqué.

Quant-à la mère de Mamadou Hafiziou Diallo, elle dit rendre grâce à Dieu pour avoir retrouvé le corps de son enfant avant son inhumation mais elle exige que justice soit rendue.

« je rends grâce a Dieu qui m’a permis de revoir le corps de mon enfant..que son âme repose en paix! Tout ce que je demande aux autorités que justice soit faite et que de tels actes ne restent pas impunis », a lancé Dame Halimatou Diallo.

Les corps ont quitté la morgue de cet hôpital de la banlieue de Conakry pour la mosquée de Bambéto pour la prière funèbre.

mosaiqueguinee


Warning: A non-numeric value encountered in /htdocs/wp-content/themes/Gproges/includes/wp_booster/td_block.php on line 1008

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here