LANCEMENT CONJOINT DU PROGRAMME NATIONAL D’APPUI AUX COMMUNES DE CONVERGENCE ET DE LA SANTE COMMUNAUTAIRE

580618

Le Ministre de la Santé et le Ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation ont procédé hier matin au lancement du Programme national d’appui aux communes de convergence et de la santé communautaire, en présence de la Ministre de l’Action sociale et de la Famille et du Ministre de l’Enseignement technique, de la Formation professionnelle et du Travail. La cérémonie a réuni les hauts cadres du Gouvernement, des partenaires techniques et financiers (PTF), des professionnels de santé et des questions de développement communautaire, ainsi que les représentants des communautés.
A la suite de la cérémonie de lancement, un atelier a permis aux acteurs du système de santé et du développement communautaire de discuter les nouvelles orientations du gouvernement en matière de santé communautaire dans le cadre du développement local intégré.

https://mail.google.com/mail/u/0/h/1y1vmzflkzsvd/?&th=162cfac57fcd340d&v=c

Deux stratégies avec et au profit des communautés
Pour pallier cette situation dans la perspective de l’accès à la Couverture sanitaire universelle, le Ministère de la Santé avec le soutien des PTF a développé la nouvelle politique nationale de santé communautaire qui vise l’appropriation véritable des questions de santé par les communautés. Ainsi, le recrutement d’agents de santé communautaires compétents, motivés et fidélisés permettra d’accroitre à la fois la demande et l’offre du paquet de services prioritaires à haut impact pour le bien-être de la population.
Dans cette perspective, l’OMS en lien avec les partenaires appuie le concept dit du « Pipeline Rural » qui vise à l’amélioration de l’accès et de l’utilisation des services de santé à base communautaire de qualité intégrant l’approche multisectorielle de fidélisation du personnel de santé en zone rurale en vue du développement local Quant au programme national d’appui aux communes de convergences (PNACC), il vise à créer un environnement favorable à la Loi sur la décentralisation et la déconcentration; mutualiser les interventions des secteurs de développement sur un territoire précis afin d’améliorer les conditions de vie des populations et notamment, l’accès aux services sociaux de base et des services publics de qualité. Le PNACC devra faire des communes bénéficiaires des modèles en matière de gouvernance locale et de gestion transparente des affaires publiques.
Concentrer les compétences et des ressources pour plus de résultats

A partir de la gauche, le Directeur national de la santé communautaire La santé communautaire est une stratégie transversale qui consistera à la mise en œuvre d’un paquet de 17 activités intégrées préventives, curatives, promotionnelles et de réadaptation, en vue de l’amélioration rapide des indicateurs de santé, mais aussi la création d’emploi et potentiellement la réduction de la pauvreté et de l’immigration.
Le lancement conjoint du programme national d’appui aux communes de convergences (PNACC) et de la Politique de Santé Communautaire s’inscrit dans le cadre de l’application du code des collectivités qui vise à transférer une partie des compétences et le pouvoir de l’Etat aux collectivités locales.

Le Représentant de l’OMS, le Pr Georges Alfred KI-ZERBO, au nom des partenaires techniques et financiers après avoir rappelé les engagements des chefs d’Etat de l’Union africaine sur la couverture sanitaire universelle a indiqué que « La nouvelle politique de Santé communautaire et les stratégies y relatives doivent permettre à la Guinée d’améliorer les fonctions essentielles de santé publique dans l’optique d’un développement intégré à la base. Son articulation avec le processus de décentralisation en s’appuyant sur des plates-formes intégrées au niveau local comme les communes convergences est un ancrage porteur de succès».

Le Ministre de la Santé, le Dr Abdourahmane DIALLO, il a souligné que « cette nouvelle vision concilie l’amélioration de l’offre de soins avec la stimulation de la demande à travers une participation ou un engagement citoyen et les communautés auront pour rôle de s’approprier la gestion des questions de santé et des structures de santé. D’où l’association des relais communautaires qui sont des agents choisis par la communauté pour mener des activités de veille, de sensibilisation, de collecte d’informations sur la situation sanitaire locale».

Quant au programme national d’appui aux communes de convergences (PNACC), il vise à créer un environnement favorable à la Loi sur la décentralisation et la déconcentration; mutualiser les interventions des secteurs de développement sur un territoire précis afin d’améliorer les conditions de vie des populations et notamment, l’accès aux services sociaux de base et des services publics de qualité. Le PNACC devra faire des communes bénéficiaires des modèles en matière de gouvernance locale et de gestion transparente des affaires publiques

source OMS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here