Palais : « Abdoulaye Bah était sans doute l’un des journalistes guinéens le plus talentueux » dixit Amadou Tham camara

560262

Le symposium en faveur du défunt journaliste Abdoulaye Bah du site Guineenews s’est déroulé ce jeudi 21 juin 2018, au palais du peuple.les parents, les membres du gouvernement, les collaborateurs y étaient ce matin pour lui rendre un dernier hommage. L’émotion, la tristesse, la compassion se lisaient sur tous les visages.

Plusieurs témoignages ont caractérisé ce symposium notamment ,celui de Amadou Tham Camara, chef de bureau Guineenews à Conakry qui lui a rendu son dernier hommage « Abdoulaye Bah était sans doute l’un des journalistes guinéens le plus talentueux et plus prolifiques, est tombé les armes à la main. Depuis l’annonce du décès, le Président de la République, le premier ministre et plusieurs membres du gouvernement et le chef de file de l’opposition et la presse se sont mobilisés à son chevet. On priait que son tableau qui déclinait la cause d’une hémorragie cérébrale s’améliora en fin de pouvoir prendre en toute sécurité un avion médicalisé qui avait été promis par le président pour les soins à l’étranger. Le miracle n’a pas eu lieu, hélas laissant derrière lui, une veuve, son professionnalisme dans les rédactions de ces articles de presse et de ces chromiques fictions manqueront à ses lecteurs.

Après son témoignages pleins d’émotion, le ministre des Travaux public Moustapha Naité qui était l’un des témoins oculaires directe de cet accident dira « Je retiens de toi, l’homme de confiance, l’homme de fois, mon confident et mon ami professionnel. Je n’avais quasiment pas de secret pour toi et c’était réciproque lorsque tu me conseils sur tels propos, tu attirais mon attention sur tel acte. Mais, quand il s’agissait de me traiter en homme politique tu avais failli et de faire ton métier de professionnel des medias tu ne manquerais pas à trouver des mots pour le faire en toute objectivité sans jamais mettre en mal notre amitié et notre proximité. Mon fiole, les mots me manque et ma voix a dû manquer à raisonner, je ne sais pas si je suis à la hauteur de te rendre un hommage mérité. »
A signaler que le dépouille mortel quitte Conakry ce jeudi même pour la ville de Dinguiraye ou, il sera inhumé demain vendredi à son village natal.
Aboubacar Soumah

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here