Parc conteneurs : les transitaires réclament à Bolloré un espace de stationnement de leurs camions

0
87

Rien ne va entre la direction de Conakry Terminal et les transitaires guinéens. Ces derniers ont investi ce mardi 06 novembre 2018, la devanture du groupe Boloré sis à la cité chemin de fer. Ils réclament la mise a disposition d’une zone d’attente et la suppression du payement de stationnement (suresearue) cumulé pendant ces dernières manifestations.

Après une demi-heure de protestation devant la direction du Groupe Bolloré,les représentants des transitaires ont été reçus par la direction pour une négociation.

A la sortie de cet entretien, Hadja Fatoumata Mara, membre de la fédération patronale des transitaires déclare : « Ces derniers temps, lorsque tu finis ton circuit, tu peux faire une semaine sans avoir accès au parc conteneurs. C’est pour cette raison que nous avons pris plusieurs stationnements. Lorsque votre camion ne rentre pas, la date limite est passée déjà, vous devez payer le stationnement. Si vous payez aujourd’hui et vous ne rentrez pas, vous devez encore payer. C’est, pour cette raison, nous sommes venus pour rencontrer Bolloré, s’il y a un espace vide, qui peut déconditionner le port. Nous avons demandé la mise à disposition d’espace et, ils ont dit que l’espace est prêt et, le vendredi qu’ils vont mettre à notre disposition »

Pour elle, les deux parties ont trouvé un terrain d’entente sur la mis à disposition d’un espace de stationnement pour les camions des transitaires, dés ce vendredi 08 novembre 2019. « Nous sommes satisfaits et nous partons au port pour qu’aujourd’hui, qu’on puisse faire rentrer au moins 200 à 300 camions. Aussi, ils nous ont donné une lettre pour la marine marchande, pour qu’elle annule les trois jours de marches politiques, les 14 15 et 16 Octobre dernier » a-t-elle conclu son intervention.

Ces manifestations politiques de ces derniers temps ont enregistré une perte énorme non seulement à l’Etat, mais aussi aux transitaires. « Depuis que les manifestations ont commencé dans le pays, il n’y pas de fluidité. Donc, cela est un facteur de ralenti des affaires. Voilà pourquoi, nous prions afin qu’il y ait la paix dans le pays », a souhaité Moussa Traoré, secrétaire des livreurs et passeurs de Guinée.

Aboubacar M’mah Soumah


Warning: A non-numeric value encountered in /htdocs/wp-content/themes/Gproges/includes/wp_booster/td_block.php on line 1008

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here