Parlement : plongés dans le noir par EDG, les députés votent le volet recettes du projet de Loi de finances initiale 2020

0
18426

A la faveur d’une plénière tenue mardi 3 décembre 2019 à l’Assemblée nationale, le volet recettes du projet de Loi de finances initiale pour l’exercice 2020 a été voté à la majorité qualifiée des députés présents, a constaté Guinéenews.org sur place.
C’était en présence de plusieurs membres du gouvernement dont le ministre d’Etat, ministre de la Justice Garde des Sceaux, par ailleurs ministre conseiller à la Présidence chargé des relations avec les institutions, Mohamed Lamine Fofana et de son homologue du Budget, Ismaël Dioubaté.
Ces recettes s’élèvent à 21.706,2 milliards contre 19.816,7 milliards GNF dans la Loi des finances rectificative de 2019, soit un taux d’accroissement de 9,53%. Les prévisions de recettes des régies financières concernent entre autres la Direction nationale des Impôts pour 9.464,61 milliards GNF contre 7.892,36 milliards dans la Loi des finances rectificative de 2019 (19,9%), la Direction nationale du Trésor et de la Comptabilité publics pour 1.660,34 milliards GNF contre 2.103,16 milliards dans la Loi des finances rectificative de 2019, soit -21%, ainsi que la Direction générale des Douanes hors RER pour 8.088,86 milliards contre 7.647,15 milliards (5,8%) dans la LFR de 2019.
A celles-ci, s’ajoutent les dons, legs et fonds de concours qui s’élèvent à 1.410,0 milliards contre 1 402,0 en LFR, soit une augmentation de 0,57%, ainsi que plusieurs autres recettes.

Egalement, à la majorité qualifiée, les parlementaires ont voté sept autres textes concernant notamment le projet de loi portant création, organisation et fonctionnement de l’Académie nationale des Sciences de Guinée, le projet de loi portant Code de l’Enfant en République de Guinée, l’accord de financement du projet de renforcement de la compétitivité des PME et l’accès au financement en République de Guinée et la Convention de concession minière signée entre la République de Guinée et la Société des mines de fer de Guinée (Sgfg), dans le cadre de l’exploitation des gisements de fer du mont Nimba.
Un fait anodin a marqué cependant le déroulement de cette plénière, il s’agit en fait d’une coupure de courant électrique survenue, alors que le président de la majorité présidentielle Amadou Damaro Camara tenait son discours de circonstance.
Toute chose qui n’a pas empêché le président de l’Assemblée nationale, M. Claude Kory Koundiano de soumettre les textes au vote.

source guineenews.org


Warning: A non-numeric value encountered in /htdocs/wp-content/themes/Gproges/includes/wp_booster/td_block.php on line 1008

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here