PRISON POUR DEUX BLANCS MEURTRIERS D’UN ADOLESCENT NOIR EN AFRIQUE DU SUD

22

Un tribunal sud-africain a infligé mercredi des peines de 23 et 18 ans de prison à deux agriculteurs blancs coupables du meurtre d’un adolescent noir soupçonné d’avoir volé des tournesols dans une zone rurale reculée du nord-ouest du pays.

Pieter Doorewaard, 28 ans, et Philip Schutte, 35 ans, ont été condamnés pour avoir tué Matlhomola Mosweu, 15 ans, le 20 avril 2017, après, ont-ils dit, l’avoir surpris en train de voler un plant.
Doorewaard a été condamné à 18 ans de prison et Schutte à 23 ans de prison.
Le garçon est mort après avoir été jeté d’un véhicule conduit par les deux hommes et s’être brisé le cou. L’affaire avait déclenché des émeutes et le pillage de magasins appartenant à des Blancs dans la ville de Coligny.
Les deux hommes avaient affirmé que l’adolescent avait sauté du camion alors qu’ils le conduisaient au commissariat de police.

Tous deux avaient été déclarés en octobre dernier coupables du meurtre de l’adolescent ainsi que d’enlèvement et d’intimidation. Schutte avait été reconnu coupable d’avoir poussé le garçon.
« Vous avez pris le défunt à bord et l’avez jeté du véhicule sur le sol. Ce que vous avez fait ce jour-là était vraiment scandaleux », a dit le juge Ronald Hendricks dont les déclarations étaient traduites en afrikaans, la langue de nombreux agriculteurs blancs d’Afrique du Sud.

Le juge a expliqué que les deux hommes avaient échappé à la prison à perpétuité car « il n’y avait pas d’intention directe de tuer » la victime et qu’il s’agissait de leur première condamnation par un tribunal.
« La communauté (locale) s’est révoltée à la suite de cette affaire », a-t-il rappelé, estimant que cela avait été provoqué « en grande partie par l’inaction de la police ».
Les incidents à connotation raciste entre des propriétaires et exploitants de fermes blancs et des ouvriers agricoles noirs sont courants en Afrique du Sud.

En 2016, dans la province de Mpumalanga (est), deux fermiers blancs avaient forcé un Noir qu’ils accusaient d’avoir pénétré sur leur propriété à s’allonger dans un cercueil.
L’affaire avait suscité l’indignation après qu’une vidéo de cet incident eut circulé sur les réseaux sociaux. Les deux fermiers avaient été condamnés à des peines de 19 et 16 ans de prison.

Source AFP

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here