Report des élections : les citoyens de N’zérékoré entre soulagement et déception

    0
    39

    Le report de deux semaines des élections législatives et du référendum prévus ce dimanche 1er Mars par le président de la république suscite beaucoup de réactions aux seins des citoyens dans la commune urbaine de N’zérékoré, capitale de la région forestière.

    Si les uns pensent que ce report est une haute trahison de la part du président Condé, les autres estiment que cette décision du numéro un guinéen n’est pas surprenante à cause, dit-on, de la turbulence politique dans le pays.

    Assis dans un café bar, ces militants inconditionnels du RPG n’ont pas manqué de dénoncer cette décision du chef de L’État qui, à leurs yeux, ne devrait en aucun cas reporter ces élections.

    « J’ai suivi le président avec une grande déception hier à la télévision. C’est dommage. Moi, je pense qu’on devrait aller à ces élections demain.

    Mais peut-être c’est lui qui sait pourquoi il a décidé ainsi. Quand-même c’est dommage et triste », regrette Ahmed Kourouma. Même son de cloche chez Pépé Antoine Zogbélémou qui se dit être surpris de cette décision.

    “En toute sincérité, cet énième report m’a mis mal à l’aise toute la nuit et je ne m’y attendais pas de tout à ça. Par endroit, je me dis que c’est pour mieux préparer ces élections et donner une garantie à la CEDEAO et l’Union Africaine. Mais ce qui me soulage un peu, il n’y aura plus de nouvelle

    candidature et ce sont les partis déjà inscrits qui vont aller aux élections », se console un autre citoyen.

    Contrairement aux premiers intervenants, d’autres personnes trouvent ce petit décalage juste même s’ils déplorent que cela ne pourra pas, selon eux, décrisper les différends entre les acteurs politique du pays.

    “Mais on ne peut pas voter dans ce contexte quand même. Regardez le pays, partout il y’a de la violence. Et oui le président est isolé par tous les partenaires. Moi je ne suis pas surpris de ce report. Mais le président devrait faire en sorte que les élections soient inclusives. Sinon avec cette décision de continuer avec les partis déjà en lice je pense que ça ne résoudra pas la crise qui secoue le pays maintenant”, fait noter Faustin Camara.

    Même analyse chez Mamadou Barry qui pense que le président Alpha Condé doit respecter la constitution et transférer le pouvoir maintenant.

    “Tout le problème du pays c’est Alpha Condé qui est à la base. Mais il ne peut pas s’éterniser au pouvoir. Moi ce report ne me dit rien parce qu’il a fait à cause des pressions de la CEDEAO et de l’Union africaine. Vous aviez suivi clairement quand il dit que ce n’est pas pour permettre à la majorité des Guinéens de voter et choisir librement leurs députés. Moi, ce report ne me dit rien parce que ça ne change rien », confie monsieur Barry.

    Amara Soumaoro, correspondant à N’zérékoré

    621 94 17 77

     

    Print Friendly, PDF & Email

    http://feedproxy.google.com/~r/Mediaguineeorg/~3/LhwmyVS4nSY/


    Warning: A non-numeric value encountered in /htdocs/wp-content/themes/Gproges/includes/wp_booster/td_block.php on line 1008

    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here