RESAFEL : au centre de l’autonomisation de la femme africaine

51

Elles sont nombreuses aujourd’hui les femmes qui ont pris leur destin en mains en exerçant diverses activités génératrices de revenus. Les femmes du Réseau Africain des Femmes Leaders (RESAFEL) font partie de celles qui ont vite compris l’importance de l’autonomisation de la femme.

En effet, les femmes du Réseau Africain des Femmes Leaders (RESAFEL), avec comme présidente Mme TOHAN Albertine SEA, ont démarré leurs activités en 2015. Est une organisation internationale créée à Abidjan qui a pour but de permettre à la femme ; quelle soit de la ville ou de la campagne, intellectuelle, commerçante, paysanne, artisane, d’exceller dans son domaine d’activité.  

Après un an de sa création, le choix a été porté sur Mme TOHAN Albertine SEA, journaliste réalisatrice à la RTI (Radio Fréquence 2), une dame honnête, dévoué, courageuse, battante et avec un sens d’écoute très social. Elle a été choisie à la tête de ce Réseau (RESAFEL) afin d’aider ses chères sœurs et d’accroître le leadership féminin dans la transformation du continent.

Pour elle, ensemble elles iront plus loin, leur ambition est de faire le maillage de tout le continent afin de mutualiser leurs efforts tout en partageant leurs expériences, « à travers le RESAFEL nous pouvons relever ensemble les obstacles à la réalisation de nos objectifs » a-t-elle-ajouté. Sur un tout autre plan, elles ont pris conscience que les femmes souffrent énormément dans le fonctionnement des foyers.

En conjuguant leurs efforts, elles peuvent s’entraider mutuellement et participer à l’émergence de leurs ménages. Les femmes se sont mobilisées et chacune apporte sa contribution dans les différentes transformations que peut subir les produits locaux.

Elles ont travaillé d’arrache pieds pour mobiliser d’une trentaine d’organisations avec à peu près 1000 membres au niveau de la Côte d’Ivoire. Au plan international, elles se préparent à l’investiture de la section de la Guinée, du Burkina Faso, du Bénin, du Gabon, du Cameroun, des deux Congo et du Sénégal.

Elles ont établi des contacts avec certaines de leurs sœurs du Maghreb en vu de collaborer. Les femmes du Réseau Africain des Femmes Leaders (RESAFEL) ont voyagé au niveau des régions de la Côte d’Ivoire où elles ont formé d’autres femmes pour l’autonomisation des femmes. La formation est destinée aux femmes qui se sont organisées en groupement.

Lors du lancement de leurs activités 2019-2022, le vendredi 05 avril 2019 à Abidjan, la présidente du RESAFEL, Mme TOHAN Albertine SEA a expliqué que pour la période 2019-2022, elles auront pour priorités entre autres : continuer à implanter le Réseau localement et partout en Afrique et consolider leur présence dans tous les pays où  elles seront installés en participant à toutes les rencontres et manifestations relatives aux femmes et sur les thèmes relatifs à nos préoccupations ;

Renforcer la coopération internationale pour une unité d’action pour une Afrique solidaire, productive et innovante ; Sensibiliser et vulgariser tous les textes législatifs et règlementaires relatifs au droit foncier des femmes tout en engageant un plaidoyer pour la prise en compte de ces droits ; Soutenir  et valoriser les activités de ses membres par des démarches de qualité afin qu’elles soient compétitives au plan international.

Eles prévoient d’ailleurs organiser chaque fin d’année une semaine de promotion de la femme leader qui va se terminer par les Awards de l’entrepreneuriat féminin ; Encourager la multiplication et la professionnalisation des coopératives des artisanes et des travailleuses du vivrier afin d’optimiser leurs productions et Mobiliser les structures de financement et les partenaires au développement pour leur accompagner.

Pour Mme TOHAN Albertine SEA, le Réseau Africain des Femmes Leaders (RESAFEL) n’entend pas s’arrêter là ; elle continue à explorer d’autres voies qui peuvent également contribuer à l’émergence de l’Union de la femme africaine au-delà du continent africain.

Alseny CAMARA

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here