Guinée: l’installation du CNJ biaisée en raison des calculs politiques.

0
80

A mon avis, la mise en place du Conseil national de la jeunesse de Guinée (CNJ)constituera l’épilogue d’un long cheminement attendu par tous les jeunes de Guinée. A ce jour, il ne reste plus que les élections. Mais la question qu’on doit se poser est : pourquoi avoir attendu tout ce temps pour installer le CNJ alors que le pays vit une crise sanitaire , frappée par la récession économique et surtout que nous nous acheminons vers les élections présidentielles?

L’autre inquiétude concerne la mise en place du comité ad hoc dont l’essentiel des membres sont tous politiques et connus des jeunes et à la solde du Ministre de la Jeunesse. En effet , ce comité sera sans nul doute contesté car n’est pas prévu dans les textes juridiques du CNJ validés et largement diffusés au sein de la jeunesse et auprès des partenaires de la Guinée. Après plusieurs tentatives infructueuses sur plusieurs années, il faudra faire observer le contenu des textes qui gouvernent le processus et qui fondent le Conseil National des Jeunes de Guinée afin d’offrir à notre jeunesse un espace crédible d’échanges, de concertation et de coordination de leurs actions.

Alors que les priorités sanitaires et les échéances électorales nous interpellent, rien, ni personne ne devrait prendre le risque de s’attirer la foudre de la jeunesse à cause d’un processus bâclé et vidé de son contenu .

Il serait donc prudent et même pertinent que les autorités s’assurent, au-delà des moyens financiers, de l’expertise des acteurs, de l’opportunité de la mise en oeuvre du CNJ , mais aussi se convainquent des garanties de la fiabilité et de la crédibilité pour les élections des différents bureaux du CNJ de la base au sommet, tels que prévus dans les documents fondamentaux de la structure.

Ainsi, pour le respect à l’égard de notre courageuse jeunesse et pour notre propre crédibilité du processus , donnons-nous les moyens conséquents et le temps nécessaire pour mettre en place un Conseil des Jeunes qui soit l’émanation de la volonté de leur volonté. Sortons de l’amateurisme et de la médiocrité rétrograde, refusons-nous le népotisme, montrons le meilleur exemple en donnons le meilleur de nous-mêmes pour un meilleur avenir et un devenir radieux de notre pays à travers sa jeunesse .Tel est mon ultime conviction .

Nous constatons et avec déception que le Ministre de la Jeunesse place ses valets sans aucune compétence à des postes de responsabilité . C’est le cas de Macka Baldé, d’abord Directeur général adjoint de l’Agence Nationale du Volontariat Jeune et aujourd’hui membre du Conseil d’Administration de l’ANIES. Que légitime sa nomination au sein de ce Conseil d’Administration si ce n’est sa proximité avec le Ministre et qu’il servit les intérêts de son mentor qui se moque éperdument des règles et principes élémentaires réagissant l’Administration.

Logiquement, c’est au FONIJ qu’il revenait, ayant été impliqué dès le départ dans les activités de l’ANIES , d’être représenté au sein de ce Conseil d’Administration. Et comme si cela nous suffisait pas , nous avons assisté à la nomination d’un autre de ses hommes de main non qualifié au poste de Directeur National de la jeunesse et des activités socio-éducatives. Sans oublier qu’il vient de procéder au recrutement d’un nombre important de fonctionnaires au compte du Ministère de la jeunesse pour aussi y faire intégrer et distribuer des postes à ses amis et ses hommes.

Comme le ridicule ne tue pas, la majorité de ces jeunes acquis à sa cause n’ont pas la qualification qui vaille . Cet homme-là veut se faire de l’argent à travers les différents projets dont celui portant sur l’extérieur du siège du ministère. Il veut aussi distribuer des postes à ses copains par éviction des bons cadres qui le surpassent à bien des égards et surtout sur le plan technique.

En refusant de fondre son parti dans le RPG Arc-en-ciel et en s’activant à placer ses hommes quoi que incompétents à des postes de responsabilité au détriment des cadres compétents , tout porte à croire que ce monsieur aux sombres intentions inavouables pourrait, à la première occasion, jeter l’éponge et rejoindre l’opposition après s’être indument enrichi .

Signé: Mohamed cherif analyste politique


Warning: A non-numeric value encountered in /htdocs/wp-content/themes/Gproges/includes/wp_booster/td_block.php on line 1008

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here