Troisieme mandat « Nous sommes déterminés à faire en sorte que la constitution soit respectée dans ce pays »

66

Le Débat en faveur d’une nouvelle constitution gagne la cité, hier lundi 13 mai 2019, la question a été posée à l’honorable Ousmane Gaoual de L’UFDG par nos confrères de la Radios Espace. La réponse est sans appel, le troisième mandat n’est pas possible en Guinée.

«Il faut savoir une chose, si nous les guinéens dans notre ensemble nous estimons qu’Alpha Condé peut comme il le veut, faire un coup d’Etat civil cette fois-ci pour supprimer une constitution sans que le contexte ne justifie, sans que la loi ne lui donne l’autorisation et proposer aux guinéens une nouvelle constitution. C’est au peuple de Guinée d’apporter la réponse à cette inquiétude. »

Plus loin, il dira qu’Alpha Condé n’a aucune possibilité légale de proposer aux guinéens une nouvelle constitution

« Pour Ce qui nous concerne, cette possibilité n’existe pas il n’est pas possible, si Alpha Condé estime qu’il ya la disposition de la constitution à améliorer, la loi lui dit ce qu’il peut améliorer et ce qu’il ne peut pas toucher. C’est aussi simple que ça. Mais, supprimer une constitution pour mettre une nouvelle constitution obéit à des dispositions claires, il faut une crise institutionnelle qui rend ingouvernable le pays. Est-ce que nous sommes dans cette situation ou la loi autorise le chef de l’Etat à proposer une nouvelle constitution. C’est non, de quel droit ferais-tu usage d’une force ou d’une brutalité je ne sais comment faire pour soumettre un référendum au peuple de Guinée, ce n’est pas possible. Ceux qui parlent aujourd’hui, nous les écoutons, nous les attendons, mais nous sommes déterminés aussi à faire en sorte que la constitution soit respectées dans ce pays. »

Pour y parvenir, il conclu en disant que le peuple de Guinée a tous les moyens pour barrer à cette manœuvre.
Il faut noter que Bany Sangaré l’un des responsables du parti au pouvoir a annoncé ce samedi dernier au QG qu’au sortir du mois de ramadan, les cadres du parti iraient vers tous les coins du pays pour battre campagne en faveur d’une nouvelle constitution.

Aboubacar Soumah

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here