Interview exlusive: “Je pense qu’ Alpha Conde ‘est une bénédiction pour le pays” dixit Dr Fodé Cissé,Coordinateur de la Commission Santé du RPG Arc en ciel et DPS de Dubréka

Interview exlusive: “Je pense qu’ Alpha Conde ‘est une bénédiction pour le pays” dixit Dr Fodé Cissé,Coordinateur de la Commission Santé du RPG Arc en ciel et DPS de Dubréka

Quelques jours après la ténue de la convention nationale du parti RPG arc- en- ciel au palais du peuple du 05 au 06 Août 2020, le coordinateur de la commission santé du parti au pouvoir, directeur préfectoral de la santé de Dubreka , Dr Fodé Cissé s’est prété aux questions de la rédaction du journal , le Renard. Il était question d’expliquer aux guinéens , pourquoi le choix du parti est porté sur Alpha Condé pour l’élection du 18 octobre prochain. Les acquis réalisés par le président Condé durant ses deux mandats ainsi que le rôle de la commision santé au sein du parti.

Présentez -vous à nos lecteurs?

Je suis docteur Fodé Cissé , coordinateur de la commission santé du Rpg arc-en-ciel et directeur préfectoral de la santé de Dubréka.

Quel est le rôle de la commission santé au sein du RPG arc- en- ciel?

La commission santé du RPG arc-en-ciel, est un des organes du parti qui a pour mission d’orienter le bureau politique sur tout ce qui concerne la définition de la politique sanitaire du parti. Egalement la mise en oeuvre de la politique sanitaire adoptée par le bureau politique national. De veuiller à l’ évaluation en terme de résultats obtenus de ses politiques.

le RPG a tenu récemment sa convention au palais du peuple , que peut-on retenir?

La convention fut une réussite . ce n’était pas une surprise pour le choix porté sur notre candidat. Avant la convention nationale, il y a eu d’abord les conventions régionales qui avaient déjà porté leur choix sur le Président Alpha Condé. Notre champion , dépuis son arrivé au pouvoir, son bilan est globalement positif dans tous les domaines.Quand je prend par exemple le domaine de la santé dont j’ai la charge de coordonner les activités au niveau du parti. Le bilan reste positif . Je vous donne encore quelques exemples : quand le Président venait au pouvour, notre pays en terme de reforme de la gouvernance au ministère de la santé, nous avons été frappés par l’épidemie ébola . Et la grande réforme d’alors avait été la création d’une coordination qui s’est transformée aujourd’hui en Agence Nationale de Sécurité Sanitaire. Vous voyez, on a été surpris par ébola, mais pas covid19, par ce que l’Agence continuait à fonctionner. C’est un des exemples que je donne en terme de reforme.

secondo, si vous prenez le financement du secteur de la santé, quand le président prenait le pouvoir à peine , le budget national aloué au ministère de la santé n’atteignait à peine 1%.
A 1%, on est aujourd’hui au tour de 10% dans le budget national accordé au secteur de la santé. Vous avez vu le montant qu’il accorde au secteur de la santé . il ya eu une avancée significative à ce niveau. Quand je prends les ressources humaines de 2010 jusqu’à maintenant, c’est le seul régime qui a pu recruter à moins de 10 ans , plus de 13 .000 agents de santé. C’est du jamais vu, imaginez tous les jeunes volontaires qui étaient dans ébola, le président a instruit de les recruter tous au niveau de la fonction publique. Ça ne s’est jamais produit dans le systeme de santé en Guinée.

Au niveau des infrastructures sanitaires, il ya eu après ébola, quand le Président l a dit qu’ébola est une opportinuité, mais personne ne le comprenait à l’époque. Il ya eu des financements énormes ou on a dit de relancer notre systeme sanitaire qui était malade. A cette occasion, l’hopital Donka a été renové, la plupart des hopitaux régionaux ont connu une extension. Il ya eu des centres de santé améliorés et construits dans tous les coins et recoins du pays. Il ya eu des initiatives qu’on a même appelé , des initiatives présidentielles . La BAD est intervenue ,l’UNICEF, L’OMS, presque tous les partenaires ont mis leurs mains à la poche. On a fait des insfrastructures un peu partout, c’est du jamais vu.

je pense que quand vous avez la chance d’avoir un tel dirigeant, c’est une bénédiction pour le pays . C’est ce qui a fait que nous, au niveau de la santé, notre choix est porté sur lui pour que quelques defis qui restent au niveau du secteur de la santé soient rélevés.
Alors pour terminer, je pense qu’ après la convention, nous nous sommes déjà mobilisés en ordre de batail. Dans ces deux jours, nous allons nous retrouver pour élaborer le projet de société au niveau sanitaire que notre parti va défendre. Après nous sommes prêts pour descendre sur le terrain, mobilisés la troupe pour qu’au soir du 18 octobre , notre candidat soit déclaré vainqueur avec un coup ko .

Mais, pour le moment, votre champion n’a pas dit oui à la demande du parti ?

Oui, nous respectons ce qu’il nous a dit . C’est un père de famille, il nous dit ”je veux que vous soyez comme vous étiez avant”. C’est que le parti , quand il était dans l’opposition, c’etait l’un des grands partis le plus soudé. Il dit encore , aujourd’hui vous êtes au pouvoir , vous n’etes pas solidaires entre vous. je veux d’abord que voys soyez solidaires”. c’est un père de famille qui parle. Il demande à ses enfants d’être dans cette direction, sinon je ne serai pas content d’eux. Alors nous sommes entrain de resserer les rangs, nous remobiliser,nous reorganiser pour que la solidarité qui existait au niveau du parti revienne. Et éviter qu’elle ne disparaisse pas . vous savez , être dans l’opposition et être au pouvoir, sont différents. On dit souvent que l’echec est orphelin, mais la victoire a beaucoup de parrains. Depuis qu’on est au pouvoir, il ya beaucoup de gens qui sont venus. Mais, nous cherchons maintenant à rassembler tout le monde, qu’on parle d’une même voie,reunir nos points de vues et avoir une vue de convergeance d’avant. Par ce que le président a dit que lui, ne vient pas avec des rancunes , il pardonne tout. Il ya certains qui l’ont mis en prison, et les mêmes sont aujourd’hui dans son gouvernement, ils travaillent. C’est pour vous dire que nous sommes dans une sorte de mosaique aujourd’hui. Nous sommes entrain d’harmoniser nos point de vues et c’est ce qu’il nous a recommandés. Donc, dans un temps reccord , nous allons remplir toutes ces conditions là. On est un parti structuré et centralisé. C’est le seul parti national.

Ces derniers temps, les manifestations sont fréquentes dans le fief du parti,quel en est la cause?
Non moi je pense qu’il faut prendre cela avec beaucoup de philosophie. Ce n’était pas une révendication politique, c’était une révendication sociale . Je pense qu’il faut faire la part des choses. C’est leur droit de réclamer qu’ils veulent de l’eau, de l’électricité , qu’ils veulent tout. C’est le droit d’une population. Ça n’enlève rien à leur militantisme . Ceux qui pensent que c’est une révendication politique se trompent.c’est une révendication sociale. Chaque citoyen a le droit de tendre la main. C’est comme un enfant face à son papa, tu as droit de dire à ton papa je veux un vélo et le papa a le devoir de faire face au besoin de sa famille. Cela ne veut pas dire que l’enfant va cesser d’être enfant et le père va cesser d’être le père. On est dans cette logique là. La haute Guinée et la forêt restent le fief traditionnel du RPG arc- en- ciel, cela est indeniable. Je vais vous inviter très bientôt au lancement du grand mouvement qui est né en forêt qu’ on appelle le Copag, la coalition pour la paix et la continuité en Guinée forestière. Alors, ce sont des Jeunes gens, hommes et femmes , les personnes de bonnes volontés qui sont convaincus des résultats du président en Guinée forestière et qui se sont mis ensemble pour que la forêt soit un havre de paix .

Comment se porte le systeme sanitaire à Dubreka?

Je suis arrivé à Dubreka en 2015. C’est vrai entre 2015 et 2016, j’étais en europe pour une formation. C’est seulement en 2017 que je suis revenu au pays . Mais de cette date à aujourd’hui, j’avoue qu’il ya eu de progrès significatif en matière de ratio santé à Dubréka. Quand je prends la commune urbaine de D7ubreka , il y avait un seul centre de santé. Aujord’hui, on est passé d’un seul centre de santé en 2015 à plus de quatre centres de santé en 2020.
vous avez vu, en matière d’infrastructures sanitaires, le ratio agent de santé-population n’etait pas du tout bon. Un seul agent pour 10.000 habitants. Aujourd’hui, on est autour d’un agent pour 3000 habitants. Ça veut dire que le ratio s’est amélioré. Les endroits où il n’y avait pas de sages femmes,aujourd’hui partout vous ne trouverez pas une sous préfecture où il n’ya pas trois à quatre sages femmes. Tout cela, c’est grâce au prof Alpha CONDE que notre système de santé se développe bien et se porte très bien à Dubreka.

Interview réalisée par Aboubacar Soumah

628954199

 

La Redaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

9 − 6 =

Résoudre : *
16 ⁄ 8 =