Syli National : primes, conditions d’hébergement… les joueurs refusent de jouer contre la Gambie

Syli National : primes, conditions d’hébergement… les joueurs refusent de jouer contre la Gambie

La situation devient tendue au sein de la sélection guinéenne. Au lendemain de la rencontre face au Cap-Vert, les joueurs ont décidé de s’opposer à la suppression de leurs primes pour les matchs amicaux et dénoncent les conditions dans lesquelles se déroulent le stage.

Après une victoire, c’est une bonne ambiance qui est censée caractérisée la vie d’un groupe. Pour le coup, c’est loin d’être le cas. Entre dénonciation et mauvaises conditions d’hébergement, les joueurs tapent du poing sur la table et refusent d’affronter la Gambie mardi prochain à Algarve.

Le Ministère des sports, déçu de la participation de la Guinée à la CAN 2019 avait il y a quelques mois, décidé de réduire considérablement les primes des joueurs et d’en supprimer même une. La prime de victoire pour les matchs amicaux a été simplement bannie. Peu importe le nombre de matchs amicaux joués, le Syli n’a plus droit qu’à une simple prime de déplacement (2000 dollars). Comme il fallait donc s’y attendra, la bulle a exposé.

Réunis ce dimanche midi, tous les joueurs du Syli National ont en effet annoncé au staff technique qu’ils s’opposent à cette décision. D’abord parce qu’ils ne sont pas d’accord avec les nouveaux montants fixés et ensuite parce qu’ils n’ont jamais été consultés en amont. En guise de contestation, ils ne joueront pas contre la Gambie mardi.

L’autre point saillant de leur réunion a été les conditions d’hébergement. En cette période de coronavirus, le protocole exigeant une distanciation sociale n’a pas du tout respecté. Les joueurs sont en effet logés à quatre dans le même appartement soit deux par chambres avec deux lits séparés. Pour eux, c’est d’ailleurs une des raisons de l’infection de certains joueurs.

Aussi, il y a le manque d’effectif conséquent. Face au Cap-Vert, le Syli a joué avec un groupe de 14 joueurs. Avec les sorties sur blessure de Yadi Bangoura et Simon Falette, la Guinée pourrait se présenter avec 12 joueurs face à la Gambie, quasiment les mêmes qui auront joué trois jours plus tôt. Parmi eux, certains ont même demandé à rejoindre leurs clubs respectifs dès ce dimanche.

Pour l’instant, c’est la crise au sein de la sélection guinéenne. En attendant que la situation se débloque ou… pas du tout.

La Redaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
4 + 7 =