Alya Camara « discrètement libéré » et affecté à l’intérieur du pays (source)

Alya Camara « discrètement libéré » et affecté à l’intérieur du pays (source)

C’est une information discrètement tenue. Selon une source généralement bien informée, commandant Alya Camara et cinq autres éléments du Groupement des forces spéciales (GFS), l’unité d’élite de l’armée guinéenne ont été libérés tard la nuit du mercredi et envoyés dans la Guinée profonde.

Selon nos informations, le « deal » est de les libérer, mais ne resteront pas à Conakry. Il a été également rapporté à Mediaguinee que le procureur général près la Cour d’Appel de Conakry Charles Alphonse Wright a renoncé à son pourvoi en cassation devant la Cour suprême.

Ainsi donc, Alya Camara, ex-chef des opérations du GFS et cinq autres, poursuivis pour vol d’argent au palais Sékhoutouréya le 5 septembre dernier, jour de l’arrestation de l’ex-président Alpha Condé ont recouvré la liberté après plusieurs mois de détention à la Maison centrale.

A rappeler que c’est depuis le 8 mars dernier que le procureur du tribunal militaire a décidé d’accorder la liberté provisoire à ces éléments des forces spéciales. Une décision qui sera confirmée 20 jours après par la Cour d’Appel de Conakry.

Avec Mediaguinee

Shares