Horoya AC : Gnagna Barry et le club lourdement sanctionnés par la FIFA (décision)

Horoya AC : Gnagna Barry et le club lourdement sanctionnés par la FIFA (décision)

Dans une décision officialisée ce vendredi 21 octobre, la chambre de résolution des litiges de la FIFA a lourdement sanctionné le Horoya AC et son attaquant Yakhouba Gnagna Barry.
Dans un conflit opposant le Horoya au club Quevilly Rouen, concernant le joueur Gnagna, la FIFA interdit le joueur de pratiquer le football pendant 4 mois.

Et ce n’est pas tout. Le club champion de Guinée est interdit de recrutement pendant 2 saisons au niveau national et international, et est soumis au payement dune amende de 92.250 euros (près de 900 millions de francs guinéens) avant fin novembre 2022.

Les faits

Alors que Yakhouba Gnagna qui évolue sous les couleurs du Horoya AC niait tout engagement avec un autre club que les rouges et blancs de Matam, le Quevilly Rouen Métropole (QRM) a voulu rétablir la vérité en août 2021. Le club français de deuxième division indique que Yakhouba Gnagna Barry s’est bel et bien engagé avec sa formation depuis le mois de juillet 2021 pour la saison sportive 2021-2022. Malheureusement, le joueur avait démenti cette information et QRM avait donc décidé de saisir la FIFA contre le joueur et le Horoya, appuyé par Santoba FC.

« QRM n’aura malheureusement pas d’autre choix que de saisir la FIFA contre vous (Yakhouba Barry) et le Horoya Athletic Club pour rupture sans juste cause de votre contrat sur le fondement de l’article 17 du Règlement du Statut et du Transfert des Joueurs de la FIFA », indiquait le club dans un courrier destiné au Horoya. La réponse ne s’est pas faite attendre et Haroya ne comptait pas laisser partir le joueur : « Vos déclarations ne reposent sur aucun fondement juridique et votre attitude est contraire à la déontologie et à la bonne pratique en milieu sportif »

Pour le moment, le Horoya qui peut interjeter appel de cette décision, n’a pas encore réagi à ces sanctions.

Ci-dessous, le courrier de la FIFA

Laisser un commentaire

Shares