Affaire 200 milliards: les avocats des journalistes signalent une incohérence

Affaire 200 milliards: les avocats des journalistes signalent une incohérence

Poursuivis par la ministre de l’Enseignement technique et de la formation professionnelle, les trois journalistes révélateurs du présumé détournement de 200 milliards Gnf se sont présentés devant la juge au tribunal de première instance de Kaloum, ce mercredi 16 décembre 2020.

Quand il a été demandé au procureur Alpha Seny Camara de procéder à son observation, en absence de la plaignante et son avocat, il a évoqué ceci: ‘’Pendant que je suis en train de suivre le dossier dans le cabinet d’instruction, on poursuit les informateurs. Donc en conséquence, je vous propose de surseoir à cette demande « , a-t-il demandé à son tour à la juge Hadja Mariama Doumbouya.

Poursuivant son argumentation, le ministère public a fait savoir qu’il serait du moins évident de mettre main sur X. Et ‘’C’est Zenab (la plaignante, Ndlr) qui est X…’’
Moussa Moise Sylla du site inquisiteur.net, Ibrahima Sory Traoré, de Guinee7 et Youssouf Boundou Sylla de Guineenews sont poursuivis pour diffamation dame Zenab Nabaya Dramé.
Par endroits, les premières remarques du ministère public sont saluées par les avocats de la défense mais qui, toutefois font montre d’une certaines incohérences. A en croire Me Salifou Béavogui, un des avocats de la défense, Alpha Seny Camara devrait plutot abandonner définitivement le dossier.

« Surseoir à la procédure ne nous arrange pas! Demandez plutôt de déclarer la note d’audience de nul et nul effet’’, ajoute Me Pépé Antoine Lama, un autre avocat de la défense.

La dernière décision du jour est revenue à la juge qui a préféré mettre ce dossier en délibéré pour le 22 décembre, suite à toutes les exceptions soulevées par le procureur et les avocats de la défense.

La Redaction