section and everything up until
* * @link https://developer.wordpress.org/themes/basics/template-files/#template-partials * * @package Cream_Magazine */ /** * Hook - cream_magazine_doctype. * * @hooked cream_magazine_doctype_action - 10 */ do_action( 'cream_magazine_doctype' ); /** * Hook - cream_magazine_head. * * @hooked cream_magazine_head_action - 10 */ do_action( 'cream_magazine_head' ); /** * Hook - cream_magazine_body_before. * * @hooked cream_magazine_body_before_action - 10 */ do_action( 'cream_magazine_body_before' ); cream_magazine_fonts_url(); /** * Hook - cream_magazine_page_wrapper_start. * * @hooked cream_magazine_page_wrapper_start_action - 10 */ do_action( 'cream_magazine_page_wrapper_start' ); /** * Hook - cream_magazine_header_section. * * @hooked cream_magazine_header_section_action - 10 */ do_action( 'cream_magazine_header_section' ); ?>

Alpha Condé prévient: “Moi je n’accepte pas qu’on me manque de respect…”

Alpha Condé prévient: “Moi je n’accepte pas qu’on me manque de respect…”

CONAKRY-Au centre des critiques, le Président guinéen s’est exprimé (pour la première fois en public) sur les personnes emprisonnées à la maison centrale de Conakry. Alors que cinq figures importantes de l’UFDG, principal parti d’opposition, sont incarcérées depuis trois mois, à la maison d’arrêt de Conakry, Alpha Condé soutient qu’il n’y a pas d’opposants en prison en Guinée.

“On essaie de critiquer la Guinée. J’ai parlé avec l’ambassadeur d’Allemagne il y a quelques temps, il me disait : Monsieur Condé nous sommes victimes de la même chose. Dès qu’on parle, on nous dit ah vous les nazis. La Guinée a fait d’énormes progrès sur le plan des droits humains, mais on continue toujours de nous considérer comme avant. Les pays qu’on dit démocratiques en Afrique, ils mettent leurs opposants en prison. On n’a jamais mis d’opposants en prison. Les gens qui sont en prison ne sont pas des hommes politiques”, a déclaré le président Alpha Condé.

Le dirigeant guinéen dénonce une campagne de “dénigrement” que certains médias français font contre la Guinée. Il soutient que les journalistes français ne respectent pas président africains. Mais, il prévient qu’il n’acceptera pas qu’un journaliste français lui manque du respect.

“Vous savez, les journalistes français ne respectent pas les chefs d’Etat africains. Moi je n’accepte pas qu’on me manque de respect. On doit se comporter avec moi comme on le fait avec le président français. Ce que tu ne peux pas faire avec le président français, tu ne le feras pas avec moi. C’est pourquoi Rfi et France24 racontent ce qu’ils veulent. Le mensonge peut aller vite, mais la vérité le rattrape toujours. La véritable image de la Guinée sera connue. La victoire a beaucoup de pairs, la défaite orpheline. Nous ferons en sorte que la Guinée soit au destin de ce que l’histoire nous avait promis”, a-t-il dit.

A suivre…

La Redaction