Coup d’État en Guinée, l’ambassadeur de la paix Elhadj Djerieba Diaby prend acte du changement…

Coup d’État en Guinée, l’ambassadeur de la paix Elhadj Djerieba Diaby prend acte du changement…

L’Ambassadeur de la paix Elhadj Djerieba Diaby a pris acte du changement opéré en Guinée par le comité national de rassemblement et développement (CNRD).Il l’a fait savoir ce jeudi 08 septembre 2021, devant les hommes de médias à son domicile à Daouda dans la commune Ratoma.

 »Nous ne pouvons pas rester indifférent par rapport au changement opéré en Guinée.Nous prenons acte, c’est la volonté de Dieu » a-t-il déclaré à l’entame de son intervention.Face à cette situation délétère, Elhadj Diaby n’a pas d’autre vocation que de prôner la paix dans le pays.  »Nous prodiguons des conseils à la population guinéenne de dialoguer, faire des assises entre nous les guinéens pour une sortie de crise. On ne doit pas faire la politique de siège vide, ni celle de cimetière. La seule chose pour garantir la paix dans un pays, c’est le dialogue » a t- il ajouté.

Pour lui, il n’est pas question de ne pas soutenir le CNRD, car celui qui est parti est un guinéen et celui qui le remplace l’est aussi.  »Ce que je veux dire aux populations, c’est un fils du pays qui remplace un autre, on doit l’accompagner. Le pouvoir c’est le don de Dieu, il le donne quand il veut et le reprend quand il veut sans demander. Donc, je demande au peuple de s’unir ainsi que l’armée’ guinéenne.

Pour l’heure les regards sont tournés vers le nouvel homme du pays par rapport aux actes qu’il posera pour un retour à l’ordre constitutionnel.  »Dans la vie, entre l’honneur et le bonheur, il faut toujours choisir l’honneur qui est mieux que le bonheur. Je dis à tout le monde de combattre le système pas la personne »

Il a également invité le colonel Doumbouya de fermer la porte aux partisans de l’ethnocentrisme pour pouvoir mieux travailler.

Parlant de la suspension de la Guinée aux instances de la CEDEAO,l’ambassadeur de la paix en Guinée dit que le pays n’a pas de leçon à apprendre de la CEDEAO car elle était là pendant qu’Alpha condé faisait son coup d’État constitutionnel pour son troisième mandat, elle n’a rien dit pour ça. Donc, Nous demandons seulement aux guinéens
on se connait, la Guinée n’a pas de leçon à tirer de la cedeao, ils étaient là en 2020, ils n’ont rien dit.Nous nous demandons les guinéens d’être vigilants.

Aboubacar Soumah 628 95 41 99à

La Redaction