Course au CNT: Ibrahima Sory Keita, candidat potentiel de la jeunesse de la Haute-Guinée

Course au CNT: Ibrahima Sory Keita, candidat potentiel de la jeunesse de la Haute-Guinée

Dès après la prise du pouvoir par le Comité National du Rassemblement pour le Développement, (CNRD) le 5 septembre dernier, bon nombre de Guinéens avaient salué cet acte. Ainsi dans la mise en place des organes de transition, notamment le CNT, dans un pays comme la Guinée, le choix des personnes ne doit pas souffrir d’une entorse. Le jeune entrepreneur Ibrahima Sory Kéïta est de cela.

Ce dernier, peut valablement représenter le peuple au CNT au regard de tout ce qu’il a posé comme acte salvateur, dont entre autres, à l’école guinéenne, il a fondé un établissement scolaire au cœur de la capitale guinéenne, précisément à Hafia dans la commune de Dixinn ; fondateur de l’entreprise ISK ; membre du Front international des nationalistes africains mais également porteur du projet Bambouseraie d’exploitation en République de Guinée.

Selon la charte, cinq (5) postes sont réservés pour la jeunesse guinéenne. Pour résoudre le problème de la jeunesse guinéenne, particulièrement celle de la Haute-Guinée, le jeune entrepreneur Ibrahima Sory Keita se porte candidat. L’annonce a été faite ce vendredi 29 octobre 2021 à Conakry à travers une conférence de presse.

Dans sa communication, le jeune entrepreneur est revenu sur les raisons qui l’ont poussé à se présenter candidat. «Je me suis présenté comme candidat au CNT au compte de la jeunesse de la Haute-Guinée. Ma motivation est que j’ai été entrepreneur depuis 2015, je suis dans le domaine de l’entreprenariat. Je connais les difficultés que les jeunes rencontrent dans les démarches pour la réalisation de leur projet et la création de leur entreprise, c’est ce qui m’a poussé à me présenter candidat au CNT », a déclaré Ibrahima Sory Kéita.

Selon lui, cette motivation est partie suite à beaucoup difficultés rencontrées pour la réalisation de ses projets. « J’ai rencontré beaucoup de difficultés sur le terrain pour la réalisation de mon projet de création de travail de bambou en République de Guinée. J’ai amené le projet en Guinée à travers la république populaire de la Chine, j’ai rencontré assez de difficultés avec l’ancien gouvernement, et jusqu’à présent ce projet peine à être réalisé. Donc, ma motivation réel pour être au CNT, c’est venir proposer des lois qui pourront faciliter l’accès au fonds pour l’obtention des financements et réaliser des projets d’entreprenariat que les jeunes se font », a-t-il souligné.

Vivement que la candidature du jeune entrepreneur soit soutenue par des jeunes.

Aboubacar Camara

La Redaction