COVID-19: le ministre de la santé lance la campagne de vaccination à Conakry

COVID-19: le ministre de la santé lance la campagne de vaccination à Conakry

Comme déclarée par les autorités sanitaires, la campagne de vaccination contre la COVID-19 vient d’être lancée ce vendredi 05 mars 2021 à Conakry par le ministre de la santé. La cérémonie s’est déroulée au Centre de Traitement Épidémiologique de Gbessiaen présence du Directeur Général de l’ANSS.

Pour commencer Médecin généraliste Colonel Rémy Lamah a dans son allocution fait d’abord l’état des lieux de la dite maladie en Guinée de mars 2020 à nos jours : »A la date du 03 Mars 2021, on en registre 16.291 cas positifs de la maladie pour 15.068 guérisons soit un taux de guérison de 93,5 %. », a t’il rappelé.

» Malgré ces efforts, force est de constater une augmentation sensible des cas ces dernières semaines avec un indice de positivité qui est passé de 02 à 8% » a t’il poursuivi.

Pour cette phase, le Gouvernement et ses partenaires notamment l’OMS sont à pieds d’oeuvre pour circonscrire la pandémie. Cette opération va concerner pour un premier temps: » les personnes Vulnerables notamment le personnel de santé, les personnes âgées de 60 ans et plus, les personnes ayant des emplois stratégiques, les leaders religieux, les quartiers ciblés de Conakry et les préfectures de Dubréka et Coyah », a-t-il mentionné.

À peine lancée, les représentants des CT-Epi ont donné le ton à la vaccination. »’Ce qui m’a motivé à prendre c’est d’être humanisé contre la COVID-19. Donc c’est un sentiment de fierté à partir du moment où c’est un rêve qui a été réalisé parce qu’on avait tant attendu et si ce vaccin est là aujourd’hui et que nous soyons humanisé contre la Covid-19 je crois c’est un oufff de soulagement. J’invite la population à se mobiliser pour nous aider à lutter contre cette pandémie. Il ne faudrait pas être réticence car ces derniers temps vous avez tous été témoins de la flambée des cas » a conseillé Moussa 3 Camara, administrateur général du CT-EPI de Nongö.

Selon le Directeur Général de l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire, cette vaccination a duré de trois semaines. « Tous ceux qui sont vaccinés contre le Coronavirus doivent attendre 21 jours. Mais il ne faut pas s’inquiéter il pourrait y avoir des effets secondaires », a déclaré Dr Sakoba Keita.

À noter que des citoyens présents sur les lieux se sont montrés favorables à cette vaccination de masse. Déjà on pouvait voir des lignes se former au CT-EPI de Gbessia pour en recevoir.

Fatalainfos

La Redaction