Des détails à régler avant la réouverture des frontières guinéo-sénégalaises

Des détails à régler avant la réouverture des frontières guinéo-sénégalaises

La présence du ministre d’Etat chargé de la Défense nationale, Dr Mohamed Diané, les députés ont adopté dimanche l’accord de coopération militaire et technique conclu entre la Guinée et le Sénégal. Ce deal devra déboucher sur la réouverture des frontières terrestres fermées depuis 10 mois par les autorités guinéennes.

L’accord concerne entre autres la formation du personnel ; la lutte contre le terrorisme ; la non utilisation du territoire de l’une des parties contre les intérêts de l’autre partie; la lutte contre la criminalité transfrontalière, la sécurité conjointe des frontières entre les deux pays ; la promotion du dialogue dans le règlement des différends frontaliers entre les deux pays.

Il sera également question d’échanges de délégations et de la protection des renseignements ; le transit de matériels et d’équipements militaires ; la rencontre entre les commandants de zones et de légion de gendarmeries frontalières, l’utilisa

‘’Cet accord doit suivre un processus de ratification. La Guinée l’a déjà fait. On espère que nos amis sénégalais vont également accélérer le pas pour faire ratifier l’accord par le parlement du Sénégal’’, indique Aladji Cellou Camara, le directeur de l’information et des relations publiques des armées (Dirpa).

Le porte-parole du ministère de la Défense nationale précise que ‘’c’est seulement après cela que les conditions et modalités de mise en œuvre de l’accord seront définies, par une commission militaire mixte et paritaire. C’est grâce à cette commission-là que toutes les modalités de mise en œuvre de cet accord seront clarifiées, définies projetées dans l’espace et le temps’’.

L’accord de coopération militaire, d’une durée de 5 ans renouvelable par tacite reconduction, prévoit des patrouilles mixtes ainsi que des contrôles au niveau des frontières entre les deux pays.

‘’Les frontières ont été fermées pour des raisons de sécurité. Nous avons fait ratifier cet accord un dimanche à l’Assemblée nationale’’, souligne M. Camara, qui espère que le Sénégal va accélérer ‘’les choses pour que sa mise en œuvre se fasse très rapidement afin de permettre la réouverture des frontières et la libre circulation des personnes et de leurs biens. La balle est dans le camp des sénégalais. La Guinée, en ce qui la concerne, est prête même demain, si tout est OK, à rouvrir les frontières.

Avant de rouvrir les frontières, insiste-t-il dans l’émission Mirador, il faut se prémunir d’un nombre de garanties.

 VisionGuinee.Info

La Redaction