Faya Millimono prêt à dialoguer avec le pouvoir : ‘’Nous avons besoin de nous parler’’

Faya Millimono prêt à dialoguer avec le pouvoir : ‘’Nous avons besoin de nous parler’’

Le président de Bloc libéral a réitéré la volonté de son parti de participer au dialogue politique. Faya Millimono souhaite que le pouvoir d’Alpha Condé libère les prisonniers politiques afin de prouver sa bonne foi pour la réussite des discussions avec l’opposition.

De retour en Guinée après un séjour aux Etats-Unis, l’opposant Faya Millimono a assuré que le dialogue est plus que jamais nécessaire pour apaiser les tensions.

‘’Nous avons été l’un des premiers à avoir parlé de dialogue.  Nous avons dit que la Guinée a besoin d’un apaisement, nous avons besoin de nous parler. Le dialogue est à la politique, ce que l’amour est à la vie. Il n’y a pas de vie politique sans dialogue’’, indique Faya Millimono dans Mirador.

‘’Le problème dans notre pays, c’est que le dialogue est un processus de compromissions. Un processus dans lequel on essaie de refaire ce que le législateur a déjà fait et qui est clos. La loi est là, on peut la respecter (…). Il faut veiller à ce que la loi soit respectée’’, ajoute-t-il.

Le président du BL demande au régime en place de libérer les prisonniers politiques pour prouver sa volonté d’apaiser les tensions.

‘’Ce qui serait souhaitable, c’est de permettre l’inclusive de ce dialogue. Que nos compatriotes qui sont en prison soient en dehors de cette prison. Pour l’harmonie au sein de ce pays, il faut demander à la justice de libérer, ne serait-ce que provisoirement ces messieurs et dames en attendant de prouver ce qu’on leur reproche’’, plaide Faya Millimono.

‘’Notre souhait, c’est que ce dialogue ne ressemble pas aux autres. Parce que là où le bât a toujours blessé, c’est qu’on peut se retrouve autour de la table pour s’entendre, mais dès qu’on sort, on a l’impression que ça a été un jeu de dupes. Nous avons beaucoup d’accords dans les tiroirs qui ne sont pas appliqués’’, déplore-t-il.

Source  VisionGuinee.Info

La Redaction