Guinée: la semaine d’électricité lancée à Conakry…

Guinée: la semaine d’électricité lancée à Conakry…

Le coup d’envoi des activités de la semaine de l’électricité pour l’année a été lancée ce matin 29 juin 2021 à Tombo dans la commune des affaires de Conakry.

Cette édition 2021 est placée sous le thème “l’énergie notre avenir, économisons là”, elle s’étend du 29 juin au 8 juillet 2021. Ces journées seront consacrées à une campagne de sensibilisation, des colloques universitaires, des conférences- débats et plusieurs activités sportives. L’objectif est de lutter contre la fraude, la surcharge des transformateurs des lignes électriques.

En présence de plusieurs ministres, la ministre de l’énergie Bountouraby Yattara, le ministre du budget, Ismaël Dioubaté, ministre de l’économie et des finances, Mamady Camara, le conseiller spécial à la présidence, Bah Ousmane, le directeur général de l’EDG et les travailleurs massivement mobilisés.

Pour le conseil d’administration de l’EDG, Bah Ousmane a félicité la direction générale de l’électricité de Guinée pour l’organisation de ces journées. Ce programme est appuyé d’un système de management innovent, pour l’amélioration des performances commerciales et financières pour le renforcement des capacités de l’EDG.

” L’initiative d’organiser cette semaine de l’électricité est une opportunité qui est offerte pour regrouper autour de l’EDG l’ensemble des acteurs intéressés par la gestion et la consommation de l’électricité dans notre pays. Depuis plus d’une décennie, sous la haute autorité de monsieur le président de la République de Guinée Pr Alpha Condé, le gouvernement a entrepris un vaste programme de redressement du secteur de l’électricité. Cela est basé sur la construction, la réhabilitation des infrastructures de production, de transport et de distribution de l’électricité. Ce programme est appuyé d’un système de management innovent, avec comme cible l’amélioration des performances commerciales, financières et de renforcement de capacité. La direction générale d’EDG mise en place dans ce cadre, met en œuvre ce vaste programme de réforme initié par le gouvernement dont la direction d’EDG a été chargée de réaliser. Cette entreprise qui est de service public présente aujourd’hui une nouvelle face à l’issue de nouvelles réformes. La Direction générale de l’EDG, avec tous les efforts consentis…a abouti à un certain nombre de résultats probants. Cependant, la préservation de ces acquis, dépendra du niveau d’informations, de compréhension et de la volonté des différents acteurs. Durant cette semaine, chaque acteur s’appropriera la gestion et la consommation du courant électrique…tout le monde sera interpelé à une économie de l’électricité et mieux à une consommation plus citoyenne qui favorisera un développement socioéconomique de notre pays. Ce, à travers l’investissement tels que la santé, l’éducation, qui sont aussi importantes que l’électricité’’, a-t-il expliqué

Pour le chef de département de l’énergie, Hadja Bountouraby Yattara a sollicité à la direction générale de l’EDG de rehausser le niveau de l’équilibre financier pour redresser le secteur de l’électricité en Guinée.

« Le Gouvernement de la République de Guinée, sous l’impulsion de SEM le Président de la République de Guinée a entrepris des réformes importantes depuis 2011, afin d’assurer la viabilité du secteur de l’électricité, pour qu’il soit capable de fournir le niveau de service requis pour appuyer la croissance économique et le développement social. Le défi principal que nous avons aujourd’hui, c’est d’atteindre de manière durable l’équilibre financier du secteur de l’énergie à travers, notamment les efforts de redressement de la société EDG. La société est ainsi en pleine réformes avec le soutien du gouvernement et des partenaires techniques et financiers que nous remercions. Ces objectifs, à ne pas en douter, constituent, des éléments majeurs qui permettront au gouvernement guinéen d’élargir à l’ensemble des populations, une électricité de qualité à la portée de tous, d’où d’ailleurs le lancement de cette semaine qui fait l’objet de notre rencontre aujourd’hui », a fait savoir.

Libération.com

La Redaction