Le colonel Doumbouya ferme et catégorique : ‘’Personne n’est irremplaçable dans l’administration’’

Le colonel Doumbouya ferme et catégorique : ‘’Personne n’est irremplaçable dans l’administration’’

Après la mise en retraite d’une vague de militaires, douaniers et policiers, le président de la transition promet d’assainir le fichier de l’administration. Pour le colonel Mamadi Doumbouya, La mesure permettra de recrutera des jeunes au sein de la fonction publique.

Cette décision n’est pas une purge. Au contraire, c’est l’assainissement des effectifs de la fonction publique. Le corps militaire et paramilitaire devrait aider à lutter contre la sédentarisation qui est un vrai mal chez nous. Il faut qu’on arrête la sédentarisation des cadres, cela permettra d’ouvrir la porte de l’administration à des jeunes. Il faut comprendre que nous avons des personnes dans l’administration ou dans nos ambassades depuis 37 ans. Quelle chance donnons-nous à nos enfants, nos petits-enfants ?’’, se demande le président du Comité national du rassemblement pour le développement.

Et d’estimer que ‘’l’esprit de sacrifice doit être la chose la plus importante pour nous les guinéens. Il faut qu’on arrête de penser à nous, à nos intérêts, qu’on pense aussi aux autres parce que ces existent’’.

D’ailleurs, estime le colonel Doumbouya, ‘’la retraite est un droit pour quelqu’un qui a servi son pays de jouir de son droit. Donc, nous ne pouvons pas vouloir refonder l’Etat et continuer avec des gens qui sont dans l’administration depuis 60 ans. C’est quelque chose de très simple et très normal’’.

A la question de savoir s’il ne craint pas de subir la colère des éléments des forces de défense et de sécurité mis à la retraire, le nouvel homme fort de la Guinée relativise : ‘’La chose publique n’est pas personnelle. Nous sommes en train de servir notre pays, il faut accepter de partir et laisser la place à d’autres personnes. Les forces de défense et de sécurité pour lesquelles j’ai beaucoup d’admiration pour le sacrifice consenti pour protéger notre pays, c’est de leur droit d’aller à la retraite. Nous avons assez de capacité pour faire face à la protection de l’intégrité
territoriale’’.

Il rassure que ‘’nous allons faire en sorte que les retraités puissent être accompagnés dignement pour qu’ils puissent jouir de leur temps de retraite avec leurs enfants, leurs petits-enfants’’.

‘’On ne peut plus s’accrocher à la chose publique. On va donner la chance à d’autres qui sont aussi formés et à la recherche de l’emploi. Car le travail est un droit pour chacun (…). Nous avons eu des années avant d’envoyer les gens à la retraite. Je pense que personne n’est irremplaçable dans l’administration, tout le monde peut apporter son expérience pour construire l’édifice commun’’, estime le chef de l’Etat.

Source VisionGuinee.Info

La Redaction