Le syndicaliste Aboubacar Soumah se fâche contre le gouvernement : ‘’Nous ne pouvons pas croiser les bras sans réagir’’

Le syndicaliste Aboubacar Soumah se fâche contre le gouvernement : ‘’Nous ne pouvons pas croiser les bras sans réagir’’

Après une longue période de trêve, le secrétaire général du Syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée (SLECG) est sorti de son silence. Aboubacar Soumah proteste contre l’adoption de la loi L027 qui empêche tout fonctionnaire à la retraite de mener des activités syndicales.

‘’C’est une loi liberticide qui vient déranger tout le mouvement syndical. Pour nous, c’est une violation flagrante de nos droits et libertés. Nous ne pouvons pas croiser les bras sans réagir, puisque nous estimons que nous sommes dans un régime démocratique où il y a la liberté syndicale’’, indique le secrétaire général du SLECG.

Il se dit convaincu que ‘’c’est une loi qui est prise spécialement contre moi. C’est en 2019 qu’ils ont voté cette loi. Mais c’est après ma retraite [le 31 décembre 2020] qu’ils l’ont mise en application’’.

‘’Elle a été votée expressément contre moi. Avant, des syndicalistes ont été mis à la retraite, tout en continuant leur fonction syndicale à tous les niveaux.’’, souligne-t-il, précisant que ‘’c’est quand un syndicaliste est à la retraite qu’il peut mieux défendre les syndiqués. C’est là qu’il est même à l’abri de certaines sanctions telles que le gel de salaires, la perte de fonction’’.

Selon Aboubacar Sylla, dans aucun pays au monde, ‘’on interdit à un retraité de mener des activités syndicales. Même à l’OIT, il y a beaucoup de retraités. C’est une règle exceptionnelle en Guinée parce qu’ils ne veulent pas que les travailleurs réclament leurs droits de façon légale’’.

Il appelle à une unité syndicale pour faire un front commun. ‘’Aujourd’hui, cette loi est prise contre moi, mais elle concerne tout le monde syndical. Demain, ce sera un autre. J’ai un mandat. Tant qu’il est en cours, je resterai le secrétaire général du SLECG’’, lance-t-il à l’endroit de ses camarades syndicalistes.

BVisionGuinee.Info

La Redaction