Mines: La Guinée abrite un atelier préparatoire pour la Mise en Place de l’ (ORPMICA)

Mines: La Guinée abrite un atelier préparatoire pour la Mise en Place de l’ (ORPMICA)

Un atelier de Préparatoire pour la Mise en Place de l’Observatoire des Risques Professionnels dans les Mines et Carrières (ORPMICA) s’est tenu ce mardi 28 septembre 2021 dans un réceptif hôtelier de la place. Le thème retenu est « les systèmes d’information sur les risques professionnels dans les mines et carrières dans l’espace IAPRP ».

A l’entame, le Directeur général de la caisse nationale de la sécurité sociale ( CNSS ), Malick Sankhon a remercié le président de la République, le colonel Mamadi Doumbouya pour son engagement à soutenir l’administration du travail en général et la CNSS en particulier. « l’importance économique que revêt les activités minières, les effets néfastes de son exploitation et les innombrables accidents dans le secteur, nous devons nous engager mieux et davantage pour la construction des bases d’une prévention durable dans nos pays. Les activités minières ont dans presque tous les pays du monde des répercussions importantes sur l’économie, l’environnement, la sécurité et la santé des travailleurs ainsi que la vie sociale des communautés avoisinantes ».

Dans la même lancée, le patron de la CNSS a souligné que  »Du point de vue économique,le secteur minier occupe environ 1% de la main d’oeuvre mondiale.cependant, il compte pour une partie importante du produit intérieur brut (PIB) d’un grand nombre de pays en développement et constitue même souvent l’essentiel des exportations.en 2012 ,le PIB du secteur minier représentait 6,6 % dans le produit intérieur brut de l’Union économique et monétaire ouest Africaine ( UEMOA).a dit le directeur général de la caisse nationale de la sécurité sociale ».
Pour clore son intervention,il dira que  »selon l’organisation internationale du travail OIT l’Afrique subsaharienne reccenserait à elle seule 125.000 liés au travail ,ce constat dramatique engage notre responsabilité collective. »

Pour sa part, le Directeur Général de la CNPS-Côte d’Ivoire et secrétaire Général de (L’IAPRP) Charles Kouassi estime qu’il est important de mettre un accent sur la réflexion collective sur la recherche de solutions viables et durables pour l’optimisation des actions des structures chargées de prévenir les risques professionnels et promouvoir la sécurité du travail.

« Face à l’insuffisance des données disponibles, il mettra un accent particulier sur l’amélioration de la qualité et de la fiabilité des données, ce qui confère à L’ORPMICA une mission qui consiste à remédier à cette carence. Il a remercié le Directeur Général de la CNSS pour la parfaite organisation de la cérémonie qui a connu un afflux d’experts sous régionaux et nationaux. » A dit le directeur général la CNPS – Cote d’ivoire et sécuritaire général de l’IAPRP ».

Président la cérémonie, Le Secrétaire Général de la Fonction Publique, Ousmane Bangoura a exprimé sa satisfaction de voir que la Guinée en plus d’avoir abrité le siège du Congrès Africain de la santé et Sécurité dans les mines et carrières (CASSMICA), va également abriter l’Observatoire des Risques Professionnels dans les Mines et Carrières (ORPMICA).

« Constatant quelques avancées dans le domaine de la prévention des risques professionnels avec l’harmonisation des actions des États africains, il souligne cependant qu’il reste d’énormes défis à relever, d’où l’importance capitale de la tenue de l’ORPMICA qui devra accoucher des solutions efficientes pour y remédier », a-t-il conclu.

Kerfalla Touré 626 41 92 88

La Redaction