Mohamed Saïd Touré : « Les résultats des laboratoires ont démontré que le pain Tapalapa est synonyme à la mort… « 

Mohamed Saïd Touré : « Les résultats des laboratoires ont démontré que le pain Tapalapa est synonyme à la mort… « 

Mohamed Saïd Touré était récemment à Doubaï, pour convaincre des investisseurs de venir investir en Guinée dans le domaine industriel et agricole. Une démarche qui s’inscrit dans le cadre de la mise en exécution le programme présidentiel

A son retour au pays , il a tenu un point de presse pour faire le compte rendu de sa mission.

« Vous savez le Président de la République donne de grandes orientations. Il a promis de créer 100.000 entreprises pour les jeunes d’ ici la fin de cette année. C’est cette idée du Chef de l’Etat de mettre les jeunes dans les meilleures conditions. Mon séjour à Dubai, c’était pour aller à la rencontre des investisseurs, négocier avec eux afin d’aider la jeunesse guinéenne sans distinction, aider aussi le Président de la République à exécuter son projet sur l’Entrepreneuriat jeune. Parmi des entrepreneurs rencontrés, il y’a une entreprise spécialisée dans la Boulangerie, la confection de pains modernes avec des fours conteneurs mobiles. Bref, c’était aussi pour aller s’inspirer de leur modèle de réussite et venir l’expérimenter en Guinée pour le bonheur de la Jeunesse » a t- il exploqué à l’entame de ses propos

Au cours de sa mission, l’inspecteur général de la jeunesse du RPG-ARC-CIEL a déclaré : « Nous avons rencontré une compagnie indienne qui est aujourd’hui prête à venir investir en Guinée. Comme nous avons constaté que les fours guinéens sont alcaïques, les règles sanitaires de confection des pains que nous consommons ne sont pas respectées. Le pain Tapalapa ne répond à aucune norme sanitaire. Nous envisageons installer des fours modernes. Les résultats des laboratoires ont démontré que le pain Tapalapa est synonyme à la mort. C’est pourquoi nous voulons installer 500 fours modernes dans les cinq communes de Conakry pour la première phase du projet et à l’Intérieur du pays pour sauver la population. Et ces fours modernes seront gérés par des jeunes guinéens. Avec ces fours, le pain sera vendu de 200 à 500 Francs Guinéens.Le pain Tapalapa est un danger pour la santé. Nous allons installer des fours modernes pour sauver la population… »

Pour finir, Mohamed Saïd Touré a indiqué à la jeunesse guinéenne de donner la priorité à l’entrepreneuriat, car dit-il, le Gouvernement ne pourra pas employer tout le monde.

Nous y reviendrons

La Redaction