Nomination d’un nouveau PM de la transition:la réaction des acteurs politiques guinéens

Nomination d’un nouveau PM de la transition:la réaction des acteurs politiques guinéens

A 24 heures de la nomination du premier ministre de la transition, attendu depuis un mois de la prise du pouvoir par le groupement des forces spéciales le 5 septembre dernier, quelques acteurs politiques s’exprimaient ce jeudi 7 octobre, sur le nouveau chef du gouvernement qui conduira cette nouvelle transition. Ils sont entre autres, le leader de l’UFR Sidya Touré, du parti PADES Dr. Ousmane Kaba et celui du Bloc Libéral Dr. Faya Millimono, qui étaient tous chez Hadafo médias dans l’émission les ‘’GG ».
A l’entame, l’équipe de Lamine Guirassy a reçu au téléphone le président Sidya Touré, qui croit à l’homme et fait savoir ses attentes durant sa gestion en tant que chef du gouvernement de la transition.

« Effectivement je connais Mohamed Beavogui, puisqu’il a travaillé aux Nations-Unies et comme vous l’avez dit, il a eu des responsabilités en Côte d’Ivoire. Donc, on se connait et surtout nous nous connaissons vu qu’il a fait une très belle carrière, ça veut dire que c’est quelqu’un de très compétent. Comme il n’appartient à aucune chapelle politique du pays, je penses qu’il peut apporter son aide au président de la transition pour faire le travail qu’il y’a et contenu dans notre charte », il poursuit sur ce qu’il attend du nouveau PM : « Bon, il ne faut se singulariser dans tout. Un gouvernement dans le cadre des fonctions d’un Premier ministre, c’est la coordination de l’action gouvernementale, bien sûr avec un chef d’Etat qui n’est pas le premier ministre. Donc, je penses que son travail consistera, à faire en sorte que, les orientations qui seront données, seront exécutées par le gouvernement qui l’aura a dirigé, dont-il aura participé aux choix des individus. Ça l’aidera et y’a rien de bien particulier, nous sommes dans une transition, on ne peut pas bâtir un programme même de 3 ans par rapport à cela. Mais j’en suis certain que Beavogui a des ingrédients nécessaires et surtout les connaissances nécessaires, pour mener à terme un tel travail », s’exprime Sidya Touré.

Même sentiment de satisfaction chez Dr. Ousmane Kaba, qui n’a pas hésité de faire ses propositions au nouveau PM :

« Puisqu’il a l’expérience au niveau du système international, donc, il pourra être utile à la Guinée à mon avis. En parlant des priorités, ce sont des priorités de la transition à savoir : mettre en place les institutions, organiser les élections, pour qu’après la transition qu’on est des élections consensuelles avec tout ce que cela demande comme travail en amont, mais en même temps maintenir la stabilité économique c’est-à-dire éviter les grands dérapages économique, supposer de gérer l’administration et la lutte contre la corruption doit être l’une de ses priorités également, sinon on pourra rien faire », déclare DOK.

Faya Millimono du Bloc Libéral, n’est resté en marge de la situation, en parlant de Mohamed Beavogui.

« Il n’est pas connu pour être affiché dans un parti politique, c’est une neutralité qu’on souhaitait également, parce que la compétition qui va suivre, va compter sur la neutralité de ceux qui vont conduire les affaires de cette période transitoire. Maintenant par rapport aux élections, nous au Bloc Libéral, depuis toujours nous avons penser que pour une question de parcimonie dans la gestion des finances publiques de notre pays, on peut envisager et comme on le fait au Liberia voisin et Sierra-Leone voisine, l’organisation couplée des élections. Je ne crois pas que les guinéens ne soient aussi intelligent d’aller aux urnes avec plusieurs candidats des différentes élections. Pour qu’après cette échéance, pendant au moins 4 ans on ne parle plus d’élections mais du développement, création d’emplois », ajoute Dr. Faya Millimono.

La Redaction