section and everything up until
* * @link https://developer.wordpress.org/themes/basics/template-files/#template-partials * * @package Cream_Magazine */ /** * Hook - cream_magazine_doctype. * * @hooked cream_magazine_doctype_action - 10 */ do_action( 'cream_magazine_doctype' ); /** * Hook - cream_magazine_head. * * @hooked cream_magazine_head_action - 10 */ do_action( 'cream_magazine_head' ); /** * Hook - cream_magazine_body_before. * * @hooked cream_magazine_body_before_action - 10 */ do_action( 'cream_magazine_body_before' ); cream_magazine_fonts_url(); /** * Hook - cream_magazine_page_wrapper_start. * * @hooked cream_magazine_page_wrapper_start_action - 10 */ do_action( 'cream_magazine_page_wrapper_start' ); /** * Hook - cream_magazine_header_section. * * @hooked cream_magazine_header_section_action - 10 */ do_action( 'cream_magazine_header_section' ); ?>

Passation de service:la ministre de l’Action sociale se dit plus que jamais engagée à servir sa nation….

Passation de service:la ministre de l’Action sociale se dit plus que jamais engagée à servir sa nation….
Désormais ministre de l’action sociale et de la promotion féminine, Hadja Aissata Daffé se dit plus que jamais engagée à servir sa nation. L’ex-députée sous la bannière du parti dirigé par Sidya Touré apprend à ses détracteurs qu’elle est redevable à la Guinée.

‘’Cela fait 20 ans que je suis à l’UFR. Rien ne m’a incitée à faire de quoique ce soit. On peut me traiter de tout, mais je suis ceux qui ont été fidèles à ce parti’’, répond-elle à ses détracteurs. Avant de poursuivre : ‘’Aujourd’hui, on me demande d’aller servir mon pays, certains voient cela autrement (…). Je ne suis pas la première [à accepter une offre] au sein niveau de l’UFR’’. L’ex-présidente nationale des femmes de l’Union des forces républicaines (UFR) de Sidya Touré assure que ‘’si mes services sont demandés, je répondrais. Et c’est ce que j’ai fait cette fois-ci. Donc, j’ai décidé de répondre à l’appel de la nation’’. ‘’Chaque personne à ses capacités. Moi, c’est la Guinée qui m’a envoyée étudier en Allemagne. Ce ne sont pas mes parents qui ont payé mes études. Jusqu’à mon doctorat, c’est la Guinée qui a payé. Donc je suis redevable à ce pays’’, précise-t-elle sur Gangan TV. A qui veut l’entendre, la nouvelle ministre de l’action sociale dit que ‘’je ne suis pas la seule. Il y en a plein et ce n’est pas seulement en Guinée qu’on voit cela. Ailleurs, c’est la même chose, donc je dois me mettre au service de la Guinée”.

Abdoulaye Bella DIALLO, pour VisionGuinee.Info

La Redaction