RDC-Gabon : bras de fer entre Félix Tshisekedi et Ali Bongo Ondimba pour un siège au Conseil de sécurité de l’ONU

RDC-Gabon : bras de fer entre Félix Tshisekedi et Ali Bongo Ondimba pour un siège au Conseil de sécurité de l’ONU

Si l’Union africaine (UA) soutient la candidature du Gabon pour le siège de membre non permanent réservé à l’Afrique centrale, le président congolais veut imposer la candidature de son pays. Voici les dessous de ce bras de fer.

Félix Tshisekedi a relancé, le 29 mai, la candidature de la RDC au siège de membre non permanent du Conseil de sécurité des Nations unies, qui est réservé à l’Afrique centrale pour la période 2022-2023 et dont le titulaire sera désigné le 11 juin à New York.

Lors du dernier Conseil exécutif de l’UA – que Tshisekedi préside depuis février dernier – qui s’est tenu du 3 au 4 février 2021 à Addis-Abeba, le Gabon avait pourtant déjà été désigné, tandis que le Ghana avait été retenu pour le siège réservé à l’Afrique de l’Ouest, comme en témoigne le rapport du comité ministériel, que Jeune Afrique a pu consulter.

Jeuneafrique

La Redaction