Sidya Touré sur le Coup d’État: « c’est un tremblement de terre qui n’a emporté que ceux qui étaient au bord de précipices »

Sidya Touré sur le Coup d’État: « c’est un tremblement de terre qui n’a emporté que ceux qui étaient au bord de précipices »

Fraichement rentré au bercail, le président de l’Union des Forces Républicaines (UFR) s’est prononcé sur le coup d’État qui a renversé le pouvoir d’Alpha Condé le 05 septembre 2021. Après avoir se réjoui de son retour en Guinée et l’accueil qui lui a été réservé de l’aéroport à son domicile, Sidya Touré a qualifié ce coup de force d’un tremblement de terre. Le tremblement de terre pour le moment qui n’a emporté que ceux qui étaient au bord de précipice.

« Ma première impression aujourd’hui c’est une impression de bonheur d’être de retour à Conakry chez moi ici. Et de revoir tous mes collaborateurs, les militants et sympathisants . On peut pas s’imaginer que c’est depuis moins d’une semaine, il y a eu presqu’un tremblement de terre chez nous, mais pour une fois sans tsunamis, c’est un tremblement de terre pour le moment qui n’a emporté que ceux qui étaient au bord de précipite. Aujourd’hui cela permet aux guinéens d’avoir à nouveau de l’espoir, c’est une période d’espoir pour nos compatriotes », a t-il déclaré

Le leader de l’UFR a aussi invité ses compatriotes à se donner la main pour bâtir une Guinée nouvelle.

« Faisons en sorte que nous nous unissons tous pour qu’on aille de l’avant, pour qu’en fin on l’a tellement chanté , que les potentialités qui nous ait été offertes par la nature et par le bon Dieu qu’on puisse les transformer ensemble donner un peu plus de bonheur à notre peuple. Cela ne se fera que dans l’union, dans l’unité. J’exhorte tout un chacun à laisser de côté pour le moment et à aider à ce que tout se mette en place pour que nous aboutissons à une transition réussie, à une transition apaisée, à une transition qui s’ouvrira sur la démocratie de notre pays qui va permettre à chacun de nous d’être fier d’être guinéen », a lancé le président de l’UFR

Source fatala.com

La Redaction