Tenue à Conakry de la réunion préparatoire de la 73ème session ordinaire du conseil des ministres de l’OMVS.

Tenue à Conakry de la réunion préparatoire de la 73ème session ordinaire du conseil des ministres de l’OMVS.

En prélude à la tenue de la 73ème de session ordinaire du conseil des ministres de OMVS ( L’Organisation de la Mise en Valeur du Fleuve Sénégal), qui se tiendra  17 au 18 prochain, les experts des pays membres sont en réunion préparatoire, ce lundi 14 décembre 2020 à Conakry.

Durant deux (2)jours, ils font se pencher sur l’examen des rapports d’activités 2020, des programmes d’activités et des budgets 2021 du Haut commissariat et des sociétés de gestion de l’OMVS : SOGED ( société du barrage Diama) SOGEM société de gestion du barrage Manantali ) SOGENAV (société de gestion pour la navigabilité du fleuve Sénégal), SOGEOH ( société de gestion et d’exploitation des hauts bassins) et d’autres sujets prioritaires seront abordés.
Dans son discours de circonstance,  Soufouane Babo, coordinateur national de l’OMVS en Guinée a remercié les autorités guinéennes pour la tenue cette 73ème session du conseil des ministres. “Cet événement qui constitue la grande messe de notre organisation est une occasion de rencontre et d’échange entre toutes les structures qui constituent la grande famille du système OMVS. Je voudrais exprimer  mes sincères remerciement aux hautes autorités guinéennes en premier lieu le président de la république Alpha Condé, qui ont bien voulu accueillir cette 73ème session des conseils des ministres . Comme nous le savons tous , l’organisation du conseil des ministres de cette année n’est pas du tout facile dans un contexte caractérisé par la pandémie de la covid 19. Le défis est de taille et les autorités guinéennes ont accepté de relever.
Poursuivant Mr. Babo  a rappelé les hauts faits de cette organisation en faveur des populations Guinéennes.
“Depuis plusieurs années l’OMVS  est présente en Guinée profonde et fait l’objet d’une forte admiration de la part des  populations bénéficiaires de ses réalisations. De Mamou à Tougué en passant par Dalaba, Pita et Labé. L’OMS est présente dans la tête et dans le cœur de nos concitoyens. Les aménagements hydro-agricoles, les infrastructures hydraulique villageoises, les marché des poissons, les étales  piscicoles réalisés ici çà et là, les  moustiquaires et les médicaments contribué chaque année ont un impact direct sur les conditions de vie des populations a t-il souligné
Mamadouba Camara
669146222

La Redaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

12 − 6 =

Résoudre : *
19 × 19 =