Infrastructures : GUICOPRES ou le pari de la confiance sur une entreprise citoyenne (Par Bah Hamza)

Infrastructures : GUICOPRES ou le pari de la confiance sur une entreprise citoyenne (Par Bah Hamza)

A l’heure de la célébration du premier anniversaire de l’avènement au pouvoir du Comité National du Redressement pour le Développement, nombreuses sont les entreprises locales qui ont repris élan et confiance grâce à la vision du Colonel Mamadi Doumbouya et son gouvernement. Une année de gouvernance a suffit pour mettre en exergue la dimension stratégique de leur confiance aux entrepreneurs locaux, afin de réussir le défi de la réalisation d’infrastructures de qualité qui manque à la Guinée.

La nécessité d’une approche locale

La transition ouverte en septembre 2021 est l’occasion offerte aux entreprises locales de se redonner du tonus dans la conquête des marchés publics. Quand on part du constat qu’elles étaient peu sollicitées ou parfois avec des modes d’octroie très désavantageuses, on peut dire sans risque de se tromper que la nouvelle vision au sommet de l’Etat leur est déjà bien bénéfique sous l’ère CNRD. C’est le cas de l’entreprise Guicopres, bâtie et conçue pour être un acteur majeur du développement infrastructurel en Guinée, ce géant du BTP n’a pas attendu longtemps pour taper dans l’œil des nouvelles autorités de Conakry. Dotée d’un puissant dispositif logistique ultra moderne adapté aux besoins infrastructurels du pays et d’un personnel qualifié et rodé aux exigences du client, l’entreprise dirigée par Kerfalla Person Camara renoue avec la confiance de l’Etat guinéen, son partenaire privilégié. Du grand chantier de la construction des bâtiments destinés aux logements sociaux de Sonfonia Lac, au chantier de construction des bâtiments neufs pour les logements des cadres de l’Etat à Donka (cité ministérielle), en passant par celui de l’université Gamal Abdel Nasser de Conakry, jusqu’à la construction des infrastructures pour l’amélioration des conditions de vie des soldats au camp de Samoreyah (Kindia). Guicopres BTP est décidée à ne rien faire dans la dentelle pour mériter la confiance du gouvernement. D’ailleurs, l’entreprise entend faire appel à tout son savoir-faire, à toutes ses compétences pour donner le maximum d’infrastructures dignes du nom aux guinéens de toutes les régions du pays.

La levée des fonds : des avancées considérables

Au regard de l’envergure des investissements requis, des avancées considérables sur la levée des fonds et des modes de financement innovants sont à noter de la part de l’Etat, ce qui a d’ailleurs, le mérite d’être multiplier pour tirer le pays de son retard en matière d’infrastructures publiques de qualité.

Si on peut noter des réussites dans certains pays voisins (Sénégal et en Côte d’Ivoire) à travers les émissions obligataires de la BOAD, en FCFA, destinées au financement de projets d’infrastructures, le financement des banques locales, ainsi que le progrès dans la sophistication de certains produits financiers, la Guinée quant à elle se remet depuis le 05 septembre à la vision du développement inclusif du Colonel président Mamadi Doumbouya, qui depuis sa prise du pouvoir, fait tout pour relever le défi de la levée des fonds nécessaires à toutes les réalisations d’infrastructures par les PME guinéennes au bénéfice des populations. Donc, les autorités de la transition offrent aux entreprises locales la possibilité de doter le pays de plusieurs infrastructures émergentes, à l’image de Guicopres BTP. Une vision qui permettra sans aucun doute à KPC et ses partenaires de participer activement au développement des infrastructures nationales, sous la conduite éclairée du président de la transition.

Bah Hamza.

Shares