Insécurité : Trois individus arborant de l’uniforme militaire, interpellés par les forces de défense…

Insécurité : Trois individus arborant de l’uniforme militaire, interpellés par les forces de défense…

Trois individus arborant l’uniforme militaire alors qu’ils ne sont pas comptés parmi les effectifs de l’Armée Guinéenne ont été interpellés récemment et présentés ce matin à la Brigade de Recherches de Matam.

Il s’agit des sieurs.
Abdourahamane KABA
Kerfalla Boukantein SOUMAH
Alhassane N’DIAYE

Les deux premiers ont été interpellés respectivement les mercredi 27 Avril et mardi 03 mai derniers au poste de contrôle du Km 66, vêtus d’uniforme militaire et détenant d’autres effets militaires par le Groupement d’Intervention Rapide lorsqu’ils quittaient Maferinyah pour Conakry. Le nommé Boukantein détenait par ailleurs un sac militaire contenant une importante quantité de chanvre indien.

Quant au troisième, le sieur Alhassana N’DIAYE, c’est à Yattaya T6 qu’il a été arrêté par une patrouille du BATA le samedi 30 avril 2022.

Ils ont tous été déposés à la Brigade de Recherches de Matam par le BQG pour des fins d’enquête. Interrogés, ils reconnaissent qu’ils ne sont pas du tout militaires.

Ils ont été arrêtés en possession d’objets suivants:

Pour le sieur Abdourahmane KABA :
1 complet de tenue militaire camouflage désert.
1 béret rouge avec avec insigne du BATA
1 Gilet Para Balle de couleur rouge et noire
1 paire de ranger désert
1 ceinturon.

Pour le sieur Kerfalla Boukantein SOUMAH :
1 tenue camouflage
1 paire de rang
1 ceinture noire
1 gros sac militaire noir contenant 16 attaches de chanvre indien équivalent à 8 kg600g

Pour Alhassana N’DIAYE:
1 complet de tenue militaire camouflage
1 paire de ranger
1 GPB en camouflage
1 béret vert sans insigne
1 ceinturon vert olive
1 cagoule
1 culotte et 1 tricot militaires
Des gants

Des enquêtes menées, il ressort qu’il existe plusieurs raisons plausibles pouvant entraîner des poursuites à l’encontre de ces présumés pour:

USURPATION DE TITRE, DE FONCTION, D’UNIFORME, DE SIGNE ET D’EMBLÈME RÉSERVÉE.

Par conséquent ils seront déférés en même temps que les pièces de la procédure devant monsieur le PR près le TPI de Mafanco pour répondre de leurs actes.

Nous profitons de cette occasion pour mettre en garde tous ceux qui se livrent à de tels actes que nous userons de tous les moyens pour les démasquer, les arrêter et les déférer devant les tribunaux.

Cellule de Communication de la Gendarmerie Nationale. 

Shares