Kidnapping à Conakry : les ravisseurs d’Oustaz Lamarana exigent le paiement de 30 millions GNF

Kidnapping à Conakry : les ravisseurs d’Oustaz Lamarana exigent le paiement de 30 millions GNF

Alors qu’assurer la sécurité des personnes et de leurs biens est l’une des priorités de tout État, en Guinée, le phénomène d’enlèvement d’homme a pris une proportion très inquiétante ces derniers temps.

La semaine dernière dans la capitale Conakry, Oustaz Mamadou Lamarana Diallo, âgé d’une trentaine d’années, marié et père de 7 enfants, a été enlevé par des hommes inconnus, qui exigent à sa famille le paiement d’une forte somme d’argent sans quoi le monsieur risque de perdre la vie.

Joint ce lundi 16 mai 2022, par mosaiqueguinee.com, Djouldé Diallo, l’un des frères de la victime, revient sur les circonstances dans lesquelles son parent a été kidnappé

« Le dimanche 08 mai 2022, dans les bandes de 15h 30, il a appelé l’un de ses jeunes frères de lait en lui disant, je me retrouve dans les mains des bandits et le lieu où je me trouve, je n’arrive pas à le reconnaître, je suis enfermé dans une cour. C’est en ce moment là que ses ravisseurs lui ont retiré le téléphone. À 23 heures le même dimanche, ces bandits ont appelé l’une des épouses d’Elhadj pour lui dire, nous avons ton mari et nous pouvons lui passer le téléphone pour que vous soyez rassurés qu’il est en vie. Après cet échange et avant même d’éteindre le téléphone, ils ont dit à la femme qu’il faut que la famille donne 5.000 dollars équivaut à 49 millions GNF pour qu’il soit libéré, selon ce que sa femme a dit. Le lundi matin, ils ont téléphoné à sa grande sœur en lui demandant comment est la situation concernant la collecte de fonds. Cette dernière leur a dit, nous sommes à la recherche, mais nous ne pouvons pas avoir une telle somme à un seul jour. Puisqu’ils ont vu que la somme demandée est trop élevée, ils lui ont dit de payer alors 30 millions GNF. Le même lundi, l’une de ses belles mères a appelé son numéro pour échanger avec son beau et au cours de cet appel téléphonique, ces bandits ont déclaré que si ce montant n’est pas payé, il sera égorgé », a-t-il fait savoir.

Depuis l’enlèvement de Oustaz Lamarana Diallo, sa famille se bat pour qu’il revienne sain et sauf. Se trouvant dans l’incapacité de réunir la somme réclamée, la famille se dit très soucieuse.

« Nous sommes allés à la DPJ, au PM3 de Matam et nous avons même alerté orange Guinée. Nous sommes en train de réunir la somme demandée, mais vous savez la situation est très compliquée. Hier même, on s’est retrouvé pour un meeting pour ça, nous sommes vraiment inquiets »,a-t-il martelé

Nous avons joint la police, qui n’a pas souhaité sur prononcer sur le sujet.

Nous y reviendrons !

Source Mosaiqueguinee.com

Shares