La HAC aux journalistes: « la recréation est terminée »

La HAC aux  journalistes: « la recréation est terminée »

La Haute Autorité de la Communication HAC a interpellé les journalistes à se conformer à l’éthique et la déontologie de leur métier dans le traitement des informations.car dit-elle,la récréation est terminée.Elle a fait savoir le mercredi 31 août 2022 au siège de ladite institution.

« Quand on dit que la récréation est terminée, ce n’est pas la fin de votre liberté. Votre liberté demeure, elle doit s’exercer en tout et en toute circonstance. Personne n’a le droit que la loi de vous limiter l’exercice de votre profession. Mais elle doit être adossée sur la responsabilité », a-t-il martelé

Le président de la (HAC) Yacine Diallo a également invité les journalistes à éviter des dérapages. « vous êtes responsables du contenu de vos messages. Ne permettez pas à ceux qui sont à l’étranger de nous opposer, de vous faire dire des choses répréhensibles. Du contenu vous en êtes responsable à 100% ».

Aux patrons des médias, il leur a dit ceci : « Prenez soin de vos médias. Et, prenez soin de vous-même en évitant tous les interdits sans exclusive et en profitant largement des possibilités que la loi vous accorde ».

Au-delà de ce ton ferme,le président de la HAC a reconnu que les journalistes aient le droit de critiquer et dénoncé la mauvaise gestion des décideurs dans le strict respect de la loi L 002.

Par contre, insiste-t-il, « Vous avez tort de tenir des propos injurieux à l’endroit de quiconque.

 » La loi est toujours faite pour limiter les libertés naturelles. Vous avez tort d’inciter à la violence ethnique. Vous avez tort d’inciter à la haine raciale. Vous avez tort de tenir des propos injurieux à l’endroit de quiconque. Par contre, vous avez le devoir de critiquer. Le devoir de faire les investigations. Le devoir d’informer correctement et honnêtement les auditeurs, téléspectateurs et les lecteurs. Il y a des limites à ne pas franchir », rappelle Boubacar Yacine Diallo.

A noter que ces derniers temps,la HAC a traité plusieurs dossiers concernant les dérapages des journalistes dans le traitement des informations où dans les émissions interactives.

Aboubacar Soumah 628 95 41 99

Shares