l’institut national démocratique «IND» exige la publication de la liste des membres du CNRD. –

l’institut national démocratique «IND» exige la publication de la liste des membres du CNRD. –

À la suite de la mission qui a commencé le 8 mars 2022, qui était conduite par Dr Christopher Fomunyoh, Directeur Afrique (NDI-DC), avec la participation de Mme Ulrike Rodgers, Directrice de programme pour l’Afrique de l’Ouest et Centrale (NDI-DC) ; Mlle Emily Fournier, Associée des programmes pour l’Afrique de l’Ouest et Centrale (NDI-DC) ; M. Alioune Tine, Président de AFRIKA-JOM Center (Sénégal) ; et M. Kevin Koffi Adomayakpor, Directeur Résident au NDI – Burkina.

À la fin de leurs activités dans notre pays, ils ont rendu public une déclaration dans la soirée de mardi, 15 mars 2022. Dans cette communication, la délégation a par exemple noté « Un manque de clarté sur le chronogramme de la transition et l’ordre des priorités pour la période de transition. De nombreux Guinéens se sont plaints des actions récentes des autorités de transition qui contredisent certaines de leurs déclarations antérieures, faites dans les moments qui ont suivi la prise de pouvoir ».

Après avoir rencontré les autorités de la transition: le président de la transition colonel Mamadi Doumbouya, le prémier ministre , Mohamed Beavogui,le président du conseil national de la transition, Dr Dansa Kourouma,le ministre de l’administration du Territoire et de la Décentralisation (MATD), Mory Condé, le secrétaire général chargé des affaires religieuses, Elhadj Karamo Diawara,les responsables des principales coalitions des partis politiques et des représentants de l’ensemble des organisations de la société civile y compris les associations de presse. 

Devant la presse l’institut national démocratique (IND), a recommandé aux nouvelles autorités de la transition certaines recommandations à mettre en œuvre pour le bon déroulement de cette phase transitoire. 

« Tirer profit de cette occasion historique pour donner l’exemple en réalisant des réformes constitutionnelles et électorales inclusives et en organisant des élections démocratiques à temps et de manière transparente.
Publier un chronogramme de la transition pour clarifier et cibler les actions des entités gouvernementales,des partis politiques,de la société civile et des autres parties prenantes, afin de renforcer la confiance et la participation des citoyens et de garantir ainsi le succès de la transition. Protéger et garantir les droits et libertés des citoyens,y compris la liberté d’expression et le pluralisme des opinions.
Initier et maintenir un processus de consultation permanente, flexible et inclusif entre les principales parties prenantes afin de promouvoir de meilleures,et plus solides, lignes de communication avec les acteurs politiques et civiques, sans faire duplication des institutions de la transition et ou de leurs compétences.
Prendre des mesures délibérées pour inclure les femmes dans les institutions de transition et élaborer des politiques sensibles au genre,y compris pour ce qui est des réformes constitutionnelles et électorales.
Donner la priorité aux réformes qui démontreront l’engagement Public de l’armée à ramener le pays à un régime civil et démocratique ,et développer un consensus national autour de questions importantes qui seront mieux prises en charge à Long terme par un gouvernement et une législature élus.
Publier la liste nominative des membres du CNRD dans un souci de transparence et du renforcement de la confiance entre guinéens.
A noter l’institut national démocratique »IND » a fait des recommandations aussi a des partis politiques et médias», a-t-il été recommandée par la mission de NDI-DC, après une semaine de travail. 

Kerfalla Touré

626 41 92 88

Shares