Washington livrera des avions de combat à Kiev, Poutine met en garde… –

Washington livrera des avions de combat à Kiev, Poutine met en garde… –

Les Etats-Unis envisagent de livrer des avions de combat russes à l’Ukraine pour combattre la Russie.

Cette aide militaire d’une valeur de 350 millions de dollars Us vise à aider Kiev à combattre l’invasion russe. Le secrétaire d’État Antony Blinken qui a rencontré son homologue ukrainien Dmytro Kuleba en Pologne a assuré que Washington était également prêts à livrer des avions de chasses russes à Kiev.

L’un des principaux soucis des soldats ukrainiens est de ne pas avoir appris à piloter les F-16 américains et d’être plus habitués aux avions de chasse de l’ère soviétique, comme les MiG par exemple, qui sont des avions que Washington ne peut pas leur fournir.

Ayant compris que les pays de l’Otan n’établiraient pas de zone d’exclusion aérienne, ce qui les impliquerait directement dans le conflit, Volodymyr Zelensky a appelé les pays d’Europe de l’Est à lui fournir de l’assistance militaire, dont ces avions que savent piloter les Ukrainiens.

Un échange entre des F-16 et des MiG

Le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell avait déjà proposé que les pays européens lui en livrent mais la Pologne, la Bulgarie et la Slovaquie se sont montrées réservées.

Le président ukrainien en a alors appelé samedi aux sénateurs américains et Washington envisage désormais de proposer à la Pologne d’échanger carrément des F-16 américains contre ses vieux avions de chasse russes, pour qu’elle puisse les remettre à Kiev ensuite.

Vladimir Poutine a déjà réagi en mettant en garde les pays voisins de l’Ukraine qui « accueilleraient » leurs avions de combat. Une menace à peine voilée.

Ce lundi 7 mars 2022, douzième jour de l’invasion militaire de grande envergure contre l’Ukraine, la Russie a annoncé un cessez-le-feu pour ouvrir des couloirs humanitaires dans plusieurs villes

Ces corridors humanitaires concerneront notamment la capitale, Kiev, et les villes de Kharkiv, Marioupol et Soumy. Ils sont créés à la suite d’une demande personnelle du président français, Emmanuel Macron, auprès de Vladimir Poutine, précise Moscou.

  Avec RFI 

Shares