Entrepreneuriat : le centre international du Commerce entend aider les jeunes guinéens porteurs de projets

0
510339

La délégation du centre international du Commerce  était  en concertation hier dimanche 18 Novembre  2018, avec  plusieurs jeunes   porteurs de projet. Il était question d’échanger avec ces jeunes entrepreneurs, connaitre leurs préoccupations afin de les aider dans la concrétisation  rapide de leurs  projets dans un bref délai.la rencontre s’est déroulée dans un réceptif hôtelier de la place.

A l’entame, les jeunes entrepreneurs trouvant dans la salle, ont tour à tour mentionnée les difficultés auxquelles, ils sont confrontées  dans la réalisation de leurs projets. Parmi ces difficultés, figure en bonne place le manque de financement, la formation et les équipements.

En réponse,  la directrice du Centre du Commerce International (International Trader Center-ITC, Arancha Gonzàlez dira  « Je voudrais vous dire que les programmes et les actions du centre du commerce international ne sont pas destinés à aider les entrepreneurs en individuel, ce sont des actions structurelles qui vont aller au-delà d’une entreprise. Notre objectif, c’est de pousser les jalons, que tout le monde se retrouve dans cette problématique pour avoir une réponse. Ces programmes ne sont pas la solution à tous les problèmes autour de entrepreneuriat mais, le plus important à retenir, ce que cela doit être un catalyseur »

Durant leur séjour en République de Guinée, la délégation de cette organisation internationale aborderont plusieurs aspects relatifs à entrepreneuriat et organiseront des séances de formation pour renforcer les capacités des entrepreneurs guinéens : «La formation, c’est un axe essentiel de ce qu’on va faire et quand on dit formation, ce n’est pas apprendre à lire ou à écrire, c’est la formation à ‘’comment gérer ses fiances ? Si vous êtes dans les jus de fruit, comment on fait pour certifier vos jus conformément aux normes internationales. Ce n’est pas de la formation générique, c’est de la formation ciblée vers les besoins du marché. La création et la gestion de l’entreprise sera une partie très importante de notre accompagnement. Je veux vous dire, qu’à la prochaine fois que je vienne à Conakry, dans mon hôtel qu’il y ait des jus de fruit made in Guinea », ajoute-t-elle

Parlant du financement qui est l’un des points focaux de l’entrepreneuriat, le centre du Commerce international (ITC) aidera les entrepreneurs ‘’vulnérables’’ qui sont en milieu rural et qui ont du mal à pouvoir conceptualiser leurs initiatives. En plus, il mettra un fonds qui pourrait accompagner certains porteurs de projets fiables pour les aider à démarrer leurs activités.

 Aboubacar Soumah  628 95 41 99

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here