Pour le non respect du délai, Le ministre des mines ordonne l’arrêt immédiate de toutes les activités lées au projet Simandou

Pour le non respect du délai,  Le ministre des mines ordonne l’arrêt immédiate de toutes les activités lées au projet Simandou

Le vendredi 17 juin, le colonel Mamadi Doumbouya, président de la transition, a donné un ultimatum de deux semaines à l’anglo-australien Rio Tinto Simfer et Winning Consortium Simandou pour créer la co-entreprise chargée de l’exploitation du gisement de fer de Simandou.

Lors d’une rencontre au palais Mohamed V, le chef de junte a fait savoir à Rio Tino Simfer et Winning Consortium Simandou a fait remarquer un ‘’décalage entre votre vision de mettre en œuvre les termes de l’accord-cadre et nos attentes. Cette situation est non seulement regrettable, mais surtout inacceptable pour l’Etat guinéen’’.

Un délai de 14 jours a été accordé aux deux compagnies minières pour se mettre en règle. Après l’expiration de la deadline, le ministre des mines et de la géologie est passé à la vitesse supérieure.

Dans un courrier en date du 3 juin adressé à Rio Tinto Simfer et Winning Consortium Simandou, Moussa Magassouba indique que ‘’l’Etat guinéen constate avec regret le manque de volonté manifestation de la part de vos deux sociétés à privilégier un partenariat gagnant-gagnant nécessaire au co-développement du projet Simandou, tel que consacré dans l’accord-cadre signé le 25 mars 2022’’.

‘’L’inertie que vous entretenez autour de la formulation des modalités de la participation de l’Etat dans le capitale social de la co-entreprise compromet dangereusement la mise en œuvre effective du projet dans l’intérêt supérieur des parties prenantes’’, leur reproche-t-il.

Le ministre Magassouba assure que ‘’malgré les larges concessions que l’Etat guinéen a bien voulu faire, force est de constater que le blocage continue d’être entretenu par vos sociétés respectives au détriment de l’intérêt du projet’’.

En conséquence, décide-t-il, en tenant compte du fait que le délai supplémentaire de 14 jours octroyé ‘’n’a pas été mis à profit par vos sociétés pour créer la co-entreprise, je vous ordonne l’arrêt immédiat de toutes les activités relatives au projet Simandou sur toute l’étendue du territoire national à compter de ce lundi 4 juillet 2022 à 8h00’’.

Le ministre des mines déclare avoir donné des instructions aux autorités administratives compétentes pour l’application stricte de sa décision.

VisionGuinee.Info 

Shares